La Réunion Full HD

France Touristique Scenery

0
365

L’Ile des sensations, l’Ile flamboyante !

La Réunion est une île française du sud-ouest de l’océan Indien située dans l’archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l’est de Madagascar et à 170 kilomètres au sud-ouest de l’île Maurice, terre la plus proche.

Soumise à un climat tropical et située sur la route des cyclones, elle présente un relief escarpé travaillé par une érosion très marquée. Elle culmine à 3 071 mètres d’altitude au sommet du piton des Neiges et abrite par ailleurs l’un des volcans les plus actifs du monde : le piton de la Fournaise. Ce dernier augmente régulièrement la superficie totale de ce territoire d’environ 200 kilomètres de circonférence et qui jouit sur ses quelques 2 512 kilomètres carrés actuels d’un endémisme naturel exceptionnel.

L’île de La Réunion dispose de deux aéroports internationaux…

L’île de La Réunion dispose de deux aéroports internationaux, l’aéroport Roland-Garros, le plus grand, est situé à Sainte-Marie près de Saint-Denis, au nord de l’île ; en liaison directe avec les villes de Métropole, de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nantes, mais également d’autres villes internationales Antananarivo, Nosy-Be, Johannesburg, Nouméa, Bangkok, Sydney. Ensuite, l’aéroport de Pierrefonds situé à Saint-Pierre, dans le sud, n’a pour l’heure qu’une capacité limitée à la fonction de navette vers l’aéroport principal et d’aérogare pour les vols insulaires régionaux, en direction de l’île Maurice, Madagascar, Mayotte notamment.

Achat et installation

Pour pouvoir acheter les deux produits, La Réunion Full HD et les Aéroports de la Réunion, il faut dans un premier temps vous rendre sur le site officiel de France Touristique Scenery. La Réunion Full HD n’est disponible qu’en version boite sur le site de l’auteur mais existe aussi en téléchargement via SimMarket et il est compatible uniquement pour la plateforme Flight Simulator X.

Son prix s’élève à 24.99 euros ce qui fait de cette scène par rapport à sa superficie et par rapport à la résolution sol l’un des produits les moins chers du marché. Si vous avez opté pour la version boite, il faudra attendre environ 72heures pour la recevoir dans un beau coffret dit « Slide » par la poste. Que ce soit la version téléchargeable ou boite, l’installation se fait de la même manière ; lancez simplement l’installateur automatique qui fera lui-même son travail d’installation. Pour la gamme des aéroports, c’est le même principe, il faut juste l’installer en dernier. Aucun problème de ce côté là. C’est propre et rapide. Aucune autre action n’est nécessaire.

Premier vol de découverte

Pour ce premier vol et pour voir si notre ordinateur est suffisamment puissant, nous avons choisi un avion relativement lent, capable d’aller cependant à 150 nœuds afin de profiter du paysage, bien que 150 nœuds soient loin d’être ce qu’on appelle le vol lent. Pour faire court, on se place sur le second aéroport de la Réunion, Pierrefonds FMEP, qui se situe dans le sud de l’Ile près de la ville de St Pierre.
Première constatation, le temps de chargement de la scène est conforme à n’importe quelle autre scène photo réaliste de Flight Simulator X. On s’attendait à un temps plus long dans la mesure où le produit s’expose en 50cm de résolution.

Sur le parking en « cold and dark » avec notre C208B, allumage et check rapide et le moulin s’allume. On s’occupe de l’ATIS car en ce vol matinal, la tour de Pierrefonds n’est pas active. En auto-info on se présente sur la piste 33 pour décollage immédiat. Toujours dans une fluidité étonnante, on décolle sans soucis pour faire un virage à droite vers les champs de canne à sucre et on se dirige vers le nord pour prendre de l’altitude. Le piège fréquent à la Réunion pour tous les pilotes est de vouloir aller directement vers les montages et les cirques mais la déclivité de l’Ile vous forcera à monter avec une assiette supérieure à 15% et votre avion aura du mal à maintenir cette cadence et finira par décrocher en bien mauvaise posture. Donc direction le nord en longeant le littoral pour rapidement atteindre 5000ft et crever le niveau de transition. Calage en 1013 et on oblique vers l’Est, vers la Plaine des Cafres. C’est à dire entre les cirques et le volcan. Cette partie de l’Ile est l’une des plus humides au monde avec un taux d’hydrométrie proche des 100%. Bruine assurée mais nous sommes bien au dessus.

La scène offre un panorama unique et on est toujours surpris du taux rapide de rafraichissement. Les textures restent nettes quasi en permanence. En vue externe, même en pratiquant des zooms et rotations rapides, rien à faire, ça reste relativement net et fluide. Notre PC affiche en ce moment 46fps au compteur. De plus, nous utilisons comme à notre habitude des nuages Full HD en 4096 de résolution (merci REX!) et un addon avec lui aussi des textures FULL HD (merci Carenado).

L’Ile des sensations, l’Ile flamboyante…

Le vol se déroule sans problème. A ce propos, cela ne devait être qu’un vol rapide … Le produit porte bien son nom : L’Ile des sensations, l’Ile flamboyante ! On se met à rêver et le temps devient dérisoire ! On décide de faire demi tour en passant légèrement sur le pourtour volcanique du volcan… Magnifique !

Plus en détails

Pour continuer cet article, nous avons réalisé bons nombres de vols sur différents types d’aéronefs allant de l’ULM Rotax au 747-400 ! Cela nous permet d’évaluer le produit avec d’autres addons plus lourds et demandant plus de ressources à l’ordinateur. Le premier vol d’essai se déroule à bord du avion IFR monomoteur Cessna GrandCaravan C208B équipé du GNS430. Si on parle ici du GNS ce n’est pas pour vendre ce produit mais pour montrer l’importance d’un GPS embarqué sur ce type de produit. L’éditeur FTS a en effet inclu des points de repère directement dans la base de données, comme ça, ces données apparaissent directement dans le GPS de votre avion ! L’idée est particulièrement astucieuse et idéale pour découvrir l’ile dans ses moindres détails ! Ce vol nous fera découvrir l’Ile à une altitude de 10000 grâce à sa cabine pressurisée. Nous partirons de l’aéroclub Rolan Garos de St Denis vers l’aéroport de St Pierre.

Le second vol se déroulera dans un ULM 2 axes Aircréation. Nous décollerons de la base ULM de Cambaie dans le grand ouest de l’Ile entre la ville du Port et St Paul. Cet appareil ne peut pas évoluer dans les hautes sphères et nous permettra de découvrir les cirques de la Réunion.

La troisième vol se déroulera dans un hélicoptère affrété par la société Héli-Lagon et nous visiterons le sud est de l’ile à la découverte du Volcan, toujours en activité.

Et pour finir, le quatrième vol concernera une approche avec un Boeing 747-400 Corsair vers l’installation de Gillot FMEE. On verra ainsi comment se comportera la scène pendant une approche lointaine.

St Denis de la Réunion vers St Pierre en C208B Grand Caravan

Notre avion est garé sur le parking 2 de l’aéroclub Roland Garros de Gillot et il est 10:49 du matin. Pour ce vol en milieu de matinée, la météo est claire et permet le vol sans problème jusqu’à St Pierre Pierrefonds FMEP. Durée du vol estimée 20 min seulement. Ce vol simple et rapide nous fera longer la côte ouest de l’ile et la route du littoral tout de suite en quittant la capitale St Denis. Nous survolerons le route des Tamarins et le viaduc des Trois-Bassins ensuite toujours sur la même route le viaduc de la Ravine Fontaine ensuite, la ville du Port et le Nouveau Port s’ouvrira devant nous indiquant notre passage sur l’extrémité ouest de l’ile. Nous irons ensuite vers le sud et nous survolerons respectivement St Paul et St Gilles et ensuite l’un des sites touristique les plus en vogues : Le Souffleur-Les Avirons. De là nous commencerons notre descente vers l’aéroport de St Pierre. Pendant ce vol, j’ai trouvé le mesh de 5m employé ici remarquable surtout pendant le survol de la route du littoral. C’est une route 2×2 voies qui part globalement du Port pour aller à la capitale de l’Ile. Cette route longe les falaises notant ainsi la précision de ce mesh. La route est réellement présente en tant que mesh avec un trafic routier présent sur celle ci. C’est assez impressionnant.

Vol dans le cirque en ULM

Pour ce vol, notre ULM se trouve sur le parking de la base ULM du Port près de la ville de Cambaie. On décolle piste 05 qui pointe vers l’océan indien. Virage par la droite et on se retrouve verticale Rivière des Galets et par cheminement nous amènera directement sur Mafate, le premier des trois cirques. On dit que certains habitants de la région des trois cirques n’ont jamais vu l’océan alors qu’ils sont sur une ile… Dur à croire mais quand notre ULM pénètre dans le cirque de Mafate, une sensation de ténèbres s’empare de nous … La température chute radicalement, les turbulences dues aux parois abruptes de notre entourage s’intensifient et nous entrons dans un lieu qui n’a rien à voir avec notre premier secteur de vol… On comprend maintenant pourquoi certains habitants ici n’ont jamais vu la mer car nous non plus : elle est totalement masquée et nous sommes à 2900 pieds. Imaginez vu du sol ! La transition entre ces deux mondes est à couper le souffle !

Le vol se poursuit toujours par cheminement, nous allons vers le prochain point de passage de notre vol : Le Piton des Neiges ! Cela souligne le contraste précédemment cité ! L’altitude est telle que ce pic d’une hauteur de 3 070m a parfois de la neige à certaines périodes de l’année d’où son nom ! Nous ne ferons que passer au pied de cette montagne, notre ULM aura du mal à atteindre les 10000ft que représente cet obstacle olympien. Prochaine étape : Le voile de la mariée. Une cascade si fine et si longue que les habitants ont donné ce nom ! Réaliser une telle merveille dans le monde de Flight Simulator peut s’avérer complexe si on tente d’employer des effets spéciaux cependant l’auteur a simplement utilisé une texture d’eau réfléchissante classique et l’effet d’eau natif de Flight Simulator rend hommage finalement à cette cascade. Le vol se poursuit avec un cap au 113° vers une zone où notre appareil ne pourra pas évoluer : Le trou de fer, un trou littéralement creusé dans le sol et seules les voilures tournantes peuvent y aller ! Certains pilotes d’hélico appellent ce vol : La descente aux enfers ! Un lieu unique et sans pareil pour les touristes ! La cerise sur le gâteau pour la société Hélilagon ! Nous y reviendrons plus tard ! Notre dernier point tournant est le Parc éolien de Sainte Suzanne. depuis 2002, le Préfet de la Réunion tente de passer à l’énergie verte en installant progressivement plusieurs parcs éoliens sur l’ensemble de l’ile. L’autre parc se trouve à Sainte Rose. Retour vers la base de Cambaie. Le vol aura duré 1H15 en laissant dernière nous des souvenirs inoubliables !

Nord et Sud en en Hélicoptère : Voyage entre plusieurs mondes

Ce vol débutera sur l’héliport de la société Hélilagon qui se trouve proche de Plateau-Caillou à Eperon. Vous pourrez charger ce vol en sélectionnant la position de départ FTSx 05 – Aéroports de la Réunion 03. Un cap au 320 nous amènera vers le Trou de Fer référencé dans le GPS comme point RUN17. La descente demandera une parfaite verticalité et il faudra faire extrêmement attention aux vents cisaillants.

La Réunion est classée comme l’un des plus beaux sites par l’UNESCO…

Cela sera un parfait challenge pour les amoureux d’hélicoptère. Le trou de fer ne comprend pas en son centre de zone d’atterrissage. Une vue vertigineuse d’une cascade vous guidera pendant la descente. A 20m du sol, on remonte doucement, les photos sont prises ! Prochaine étape, le volcan de la fournaise, toujours en activité ! Cap vers le sud ! Les panaches de fumées sont déjà visibles de notre position. Avec 20 minutes de vol, vous voilà sur la plaine des sables, lieu lunaire et totalement unique au monde. Les pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion ont été inscrits en juin 2010 sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco comme l’un des plus beaux sites au monde ! Après ce voyage entre plusieurs mondes, notre pilote se dirige vers la base de Plateau-Caillou pour faire le plein et prendre de nouveaux touristes !

Approche sur St Denis en 747-400

Pour terminer ce dossier de presse de deux produits, nous allons voir comment se comporte l’ensemble avec une approche lointaine avec un Boeing 747-400 de Corsair. L’addon utilisé est le 747-400 de PMDG réputé gourmand en ressources. L’un des attraits de ce produit est de proposer aux simmers de relier la métropole à la Réunion. Surtout que la scène d’Orly d’Aerosoft est désormais disponible sur le marché. Nous n’avons pas fait le vol complet entre LFPO et FMEE, mais nous avons décollé de Mogadiscio, ville de la côte est de l’Afrique. Vol d’une durée de 7 heures tout de même ! Nous étions au niveau de vol 390 et nous avons déjà commencé la descente depuis 20 minutes. Au loin se dessine une silhouette, c’est la Réunion. A ce stade là, FS n’a pas pris en compte le changement scénique. Il utilise toujours la zone éloignée et non texturée. En quelque sorte le second monteur graphique utilisé pour les paysages lointains. Quelques minutes plus tard, nous sommes au 230 et continuons de perdre de l’altitude pour aller à 12000FT, l’altitude de transition pour St Denis de la Réunion. L’approche est dégagée, nous suivons le sol avion en vol dans un rayon de 150NM. FSX affiche déjà dans le menu déroulant le trafic AI au sol (St Denis et St Pierre probablement). Le disque dur comment à s’affoler, la diode est constamment allumée mais toujours aucun signe de ralentissement, sans doute dû au fait que nous sommes sur l’eau. les FPS sont de l’ordre de 45.

La silhouette de l’ile n’a pas vraiment changée mais de couleur pâle elle s’intensifie au fil des nautiques avalés par le jumbo et commence à devenir brune. Toujours pas de texture photo de l’ile. Nous sommes désormais à 80NM notre altitude est de 12000 pieds et nous allons vers le 9000 pieds. La texture de l’ile commence à se changer. Elle est floue, mais nous sommes loin, l’effet n’est pas dérangeant pour le moment, mais il faut que ça change… Notre œil voit de plus en plus de détails. Nous sommes maintenant à 20/30 nautiques de l’ile, celle-ci remplit presque tout notre champ de vision. C’est toujours relativement flou mais FS charge toujours. Depuis un moment déjà la diode DD est allumée. A 15 NM, nous nous établissons directement sur l’ILS/GS de la piste 14. Les textures deviennent de plus en plus nettes mais le relief au loin est toujours très flou, celles-ci deviennent nettes par système de damier assez disgracieux. L’atterrissage se fait sans encombre et nous venons nous coller à la porte 5 du terminal. Donc pour résumer, les textures de l’ile ne sont pas aussi nettes que si vous chargez un vol directement sur l’Ile. Là les textures seront très nettes. Un chargement lointain donne à FS l’envie d’être paresseux. Nous étions sur la piste pour regagner notre porte, les textures au loin (après 5NM) étaient toujours un petit peu floues. Le disque dur ne chargeait plus rien, pour lui, tout était bon… C’est probablement une mauvaise gestion de textures par le moteur interne de FS. Dommage.

Objets 3D

France Touristique Scenery ajoute dans cette scène des objets 3D et des effets spéciaux comme les éruptions volcanique de 2007, des usines sucrières, baleines, plus de 50 ponts et viaducs, champs éoliens, plus des aéronefs statiques, trafic bateaux militaires et marchands comme la Calypso dont vous aurez la possibilité de vous poser sur la plateforme hélico. Le tout sur un lit d’autogen complet qui recouvre presque toute l’ile. L’autogen ajoute également des uniques cuves de pétrole, des navires marchands au port avec grues portique et container. Sur du 50cm de résolution, il ne faut pas se planter, l’autogen doit être placé avec soin. Autant sur des textures de 7m de résolution, le placement autogen est beaucoup plus aléatoire et le concepteur peut avancer bien plus vite pour couvrir toute une région. Ici, nous sommes presque dans l’artisanat, les différents objets doivent être minutieusement placés. Sur la Réunion Full HD, l’autogen est remarquablement bien ajusté.

Nous avons cependant trouvé quelques maisons ou arbres mal placés, mais sur l’ensemble de 300 000 d’objets, c’est remarquable. Au coucher ou au lever du soleil, l’éclairage donne une dimension toute autre ! Le soleil tape sur les côtés des maisons les rendant visibles bien plus facilement. Cela donne un aspect de relief bien plus poussé.

Documentation

Avec les deux addons installés, vous aurez droit à deux PDF placés dans le dossier France Touristique Scenery. Un qui traite de l’ensemble de l’ile avec en prime les explications sur les différents repères ajoutés par l’addon dans la bibliothèque de données. Si dans votre GPS vous voyez RUN14, le manuel indiquera alors : Coulée de lave 2007. L’autre PDF indique toutes les procédures d’approche pour les différents aéroports de l’ile.

Un compagnons idéal pour vos vols découvertes. Nous aurions aimé cependant une version papier (pour au moins les repères) pour ceux ayant acheté la version boite. Dommage.

Aéroports avec le supplément Aéroports de la Réunion

Dans ce test, nous avons installé le produit complémentaire des Aéroports de l’Ile de la Réunion ajoutant ainsi plusieurs plateformes à la scène photoréaliste. Aéroports de la Réunion pour Flight Simulator X modélise dans le détail et en textures photoréalistes, les aéroports de St Denis Roland Garros, de St Pierre Pierrefonds, le terrain ULM du Port Cambaie, l’hélistation de la société HéliLagon qui se trouve à L’éperon et l’hélistation de la société Mafate Hélicoptères situé à l’ilet La Nouvelle, en plein coeur du cirque de Mafate.

Après avoir réglé tout ce qu’il vous semblait bon de régler, choix de la machine, de la météo, un choix cornélien se fait ressentir lors de la découverte de la multitude des emplacements possibles (soit par les aéroports en eux mêmes, soit par les situations de départs).

La modélisation des aéroports et hélistations est cohérente. Pas de scènes ou zone bâclée. Ils ont tous les mêmes soucis de détails. Le premier contact avec la scène est plutôt saisissant même si on note quelques bâtiments avec trompe-l’oeil qui date un peu en terme de réalisation. Mettre en texture de la porte une photo du bâtiment et son intérieur donne un effet vieillot. On aurait aimé voir des hangars dignes de 2010. Entièrement en 3D, intérieur et extérieur sans trompe l’ œil avec du vrai matériel 3D à l’intérieur. Nous espérons un patch pour améliorer ces quelques hangars.

Les passerelles d’embarquement sont bien modélisées. Tous les objets environnants à l’avion lors d’une escale sont représentés (Chariots à bagages, Camions pétrolier, Containers de restauration et de Fret …). Enfin les marquages au sol sont assez fidèles à la réalité. Par contre, la scène n’est pas compatible avec AES mais on appréciera le fait que la scène soit compatible avec DirectX 10 ainsi qu’un bon placement pour le trafic AI.

Sons

Des sons dans une scène me direz-vous ? Et bien oui, comme depuis le début, France Touristique Scenery propose dans ses scènes des environnements sonores comme des chants d’oiseaux, des bruits de bateau, des champs de baleine et différents sons ajoutant ainsi une petite immersion supplémentaire non négligeable ; par contre, quand le moteur est éteint.

Conclusion

le prix des deux produits s’élève à 45euros. Cela reste en terme de superficie/qualité l’une des scènes les moins chères du marché. Même si les aéroports ne sont pas parfaits, ceux ci restent très fluides. Faire une approche sur St Denis avec un addon gourmand est tout à faire faisable ! Le produit est intense et il vous faudra des mois pour en faire le tour (pas le tour de l’ile, mais la visite de tous les lieux). Il vous faudra pas loin de 7gigas pour installer le tout. Nous avons été charmés par la réalisation de ce test et nous donnons la note globale de 17 sur 20 et accède ainsi à notre récompense : Avionic 5 Stars ! Bravo !

Ce qu’on aime Ce qu’on souhaiterait voir Machine Test
La résolution des textures Certains bâtiments modélisés
  •  Intel Quad Q9550 3.10 Ghz
  • Nvidia GeForce 280 GTX
  • 6Go de RAM DDR3
  • Windows 7 64bits
  • Flight Simulator X – SP2
Le prix Pas de forum sur le site de l’auteur
La fluidité de la scène Pas de textures de saison
La documentation
Le mesh de 5 m
Les objets animés comme la Calypso, navires de guerre…
Les sons dans la scène
Les textures nuit

La note de la rédaction

Prix : 5/5
Installation : 5/5
Documentation : 5/5
Mesh : 5/5
Texture photo : 5/5
Aéroports et détails 3D : 3/5
Support technique : 3/5
Fluidité : 5/5
Texture saisonnière : 2/5
Texture nuit : 4/5

Note globale : 17/20

Liens

> Voir le Podcast de la Réunion Full HD
> Allez sur le site de France Touristique Scenery

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom