Dutch Harbor X

Aerosoft (FSX)

0
37

Introduction

Après avoir développé beaucoup d’addons pour les grands terrains, Aerosoft s’attaque avec cet opus à une scène plus petite mais qui n’en est pas moins intéressante . Tout comme ses grand frères , la scène est modélisée avec un grand souci du détail sans être trop gourmande en FPS et livrée avec une mission tutorial ; la scène est en plus compatible avec les deux aventures FSX qui s’y déroulent. La couverture comprend les environs de l’aéroport ainsi que d’autres terrains : Nikolski, Akutan, Chernofski et Driftwood Bay dont certains sont fermés à la circulation.

Achat et installation

Aerosoft vous propose la scène au prix de 17,95€ en version téléchargeable uniquement via le download shop 100% sécurisé sur le site de l’éditeur directement. L’installation est d’une facilité déconcertante en Anglais ou en Allemand : Juste après l’achat, on reçoit un mail de la part d’Aerosoft avec les codes d’activation ainsi qu’un lien pour télécharger un fichier compressé dans lequel on trouve l’exécutable. Une fois un premier achat effectué sur Aerosoft, un espace client sécurisé est disponible, pour télécharger les addons précédemment achetés, avec leurs clés de série respectives, au cas où l’e-mail contenant les informations relatives à l’achat aurait été malencontreusement effacé.

Une fois les différents réglages recommandés par l’éditeur effectués et quelques clics plus tard, voyons ce que cela donne dans le simulateur…

Quelques informations sur le terrain et les environs

L’aéroport de Dutch Harbour code OACI : PADU code IATA : DUT, dessert la ville d’Unalaska en Alaska et se situe sur l’île d’Amaknak dans l’archipel des Aleutian .Dutch Harbour est le nom du port d’Unalaska et c’est ici que certains PBY Catalyna partaient en patrouille pendant la Seconde Guerre Mondiale, aujourd’hui la vie du port est rythmée par l’arrivée des cargos et des bateaux passagers, on se trouve dans une ville portuaire ! L’ aéroport est desservi par une compagnie régulière filiale d’Alaska Airlines, Penair qui constitue 80% des mouvements de l’aéroport, le reste se partage entre du taxi aérien et de l’aviation générale.

Documentation

Une documentation d’une dizaine de pages en Anglais comportant la zone de couverture, les sites de la Seconde Guerre Mondiale ainsi que l’emplacement de volcans pouvant faire éruption ainsi que diverses informations sur la scène. On y trouve également un ensemble de cartes d’approche STAR (NDB) ainsi que des explications sur le produit : comment l’installer et l’optimiser ainsi qu’une notice d’utilisation du « seasonal tool » fournit avec l’Addon.

La scène

La scène est modélisée avec un grand souci du détail, on peut y voir les bateaux à quai que l’on observe lors de notre arrivée sur l’aérodrome de Dutch Harbour ainsi que tous les bâtiments environnants, nous y reviendrons plus tard ; on remarque que la scène s’intègre parfaitement à l’environnement par défaut FSX, les textures des différentes saisons ainsi que nocturnes sont, encore une fois, bien reproduites. Cependant, on peut être déçu par les textures sol non photoréalistes, qui sont ainsi à certains endroits d’une qualité assez faible. On commencera par explorer la scène en faisant une navigation triangulaire en C-130 (qui peut se poser n’importe où) dans l’archipel des Aleutian en partant de Dutch harbour et en faisant des touchers sur les terrains de Driftwood Bay (AK 23) et Nikolski (IKO) qui sont tous deux des terrains de fortune constitués d’une piste en gravier puis nous irons visiter les terrains de Chernovski Harbour (KCN)et de Akutan(KQA) tous deux accessibles uniquement aux hydravions puis on visitera la ville en faisant un survol en hélicoptère.

Décollage vers Driftwood Bay quasiment dans l’axe de la piste 30 de Dutch Harbour, tout autour se dessine une baie parsemée de reliefs montagneux aux sommets enneigés modélisés avec grand soin, s’intégrant parfaitement à la scène et optimisés grâce à l’outil « seasonal tool » fourni avec l’addon, notre première destination est tout comme Dutch Harbour enclavée en bas d’une colline sur l’île voisine. Les alentour étant déserts, nous mettons le cap vers Nikolski à quelques nautiques de là. Une traversée maritime d’une vingtaine de minutes nous permet d’admirer à quel point l’éditeur a pris soin de très bien modéliser les détails (quelques petits carrés de textures restent apparents sur les massifs enneigés et la texture est un peu « surexposée ») avec notamment de petits villages disséminés le long de routes et des reliefs reproduits avec une grande exactitude. Cependant, comme cité précédemment, les textures sol ne sont pas aussi détaillées que dans la plupart des scènes photoréalistes que l’on peut trouver sur le marché aujourd’hui. Le terrain de Nikolski est en vue avec cette fois-ci plus de décor autour de la piste : épave de DC 3, village, antennes et poste de télécommunication/observation sur un petit sommet avant de virer en base face à la mer.

Laissons derrière nous ce terrain pour retourner à notre point de départ…Après le croisement d’un volcan que l’on voit en activité durant la mission « Aleutian Cargo » une nouvelle traversée maritime avec un survol de ces massifs si bien modélisés (on se croirait presque en train de survoler les Alpes en direction de l’Italie).

L’arrivée par le Nord se fait en survolant les montagnes et la mer à la fois pour ensuite faire la fameuse approche NDB ( cartes fournies avec la documentation)comme dans la mission « Approche sur Dutch Harbour ».Une fois posé et moteurs coupés changeons de monture pour explorer Chernofski et Akutan. Le port d’Akutan est situé sur une île au Nord Ouest de Dutch Harbour au bord d’une montagne on peut y observer un port avec beaucoup de bateaux de pêche ainsi qu’une petite ville entourant le port.

Quant à Chernofski c’est un port beaucoup plus intéressant car même si son environnement est un peu moins impressionnant car il se situe quasiment en plaine ce terrain dispose d’un quai avec un piper J3 hydravion d’un côté et un bateau de pêche de l’autre qui tout deux semblent ne pas être animés, on trouve aussi un petit village jouxtant l’embarcadère qui donne un côté moins industriel que le précédent, c’est d’ailleurs à Chernovski que l’on fait escale lors de la mission « Aleutian Cargo ».De retour à Dutch Harbour on explore les environs en hélico et on peut observer le même souci du détail appliqué à la ville, on voit les routes, les véhicules ainsi que les différents bâtiments et même ce qu’il y a d’écrit sur les enseignes et sur les bâtiments publics (qui pour certaines sont écrites à l’envers !) on peut également voir quelques vestiges de la Seconde Guerre Mondiale (Blockhaus)ainsi que les différentes composantes d’un port comme les quais pour les porte-containers, les grues de chargement, les bouées de signalisation, les ports de plaisances, un pont et même les mouettes venant voler comme un essaim autour des bateaux, toutefois tout ce qui est véhicule tant maritime que terrestre n’est pas animé, seul le trafic AI de l’aéroport l’est .

L’aéroport quant à lui est aussi bien modélisé que le reste (avec sa colline en bordure de piste !) : VASI et tous les autres bâtiments composant l’environnement de cet aéroport avec toujours le même problème d’animation des véhicules aéroportuaires. La scène au crépuscule et la nuit est aussi dans la même dynamique de qualité de modélisation : les éclairages des rues et des obstacles autour de l’aéroport sont reproduits fidèlement, toutefois la documentation et le site d’Aerosoft fait état de la disponibilité de l’éclairage de piste la nuit commandé par le pilote puisque le terrain n’est pas contrôlé (PCL : Pilot Controlled Lighting), il ne fonctionne ici qu’au crépuscule mais pas en pleine nuit ce qui veut dire pas de vols de nuit ici ! Enfin cela n’est peut-être pas un mal quand on voit les reliefs autour du terrain…

Conclusion

Cette petite scène est très agréable. Sa situation et le mélange montagne/mer ainsi que la possibilité d’avoir une météo exécrable et la variété des terrains offrant la possibilité de faire de la brousse ainsi que de l’hydravion, du commercial en posant son liner à Dutch Harbour (ne pas viser le 747 ça risquerait d’être un peu juste !) ou bien du tourisme dans la baie ou dans les montages avec son Cessna font de cet addon un produit très complet qui satisfera tous les pilotes virtuels. Toutefois comme rien n’est parfait, le premier point faible de la scène est la texture sol, non photoréaliste (en dehors de l’aéroport principal), qui est vraiment d’une résolution assez faible. (on pourrait la comparer à certains endroits à FS9). Second gros bémol de ce produit, le manque d’animation pour ne pas dire l’inertie totale des véhicules autres que le trafic AI : il est dommage de se voir arriver sur un terrain où les cheminées fument et les voitures et bateaux (un peu trop à quai à notre goût)sont immobiles ou encore ne pas pouvoir atterrir ou se poser de nuit car la PCL n’est pas simulée qui pourrait laisser à certains puristes un léger goût d’inachevé, on espère un petit correctif de la part de l’éditeur pour ces petits mauvais raccords.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom