Mega Airport Amsterdam

Aerosoft

0
74

Introduction

Depuis maintenant plus de 20 ans, Aerosoft développe divers addons pour Flight Simulator et plus particulièrement à l’heure actuelle pour les deux versions fares de ce simulateur, les versions 2004 et X. Toutes ces scènes sont modélisées de sorte qu’elles apportent un réalisme saisissant, piment de tout « flight simmer » aguerri.

Après plusieurs réalisations très ambitieuses telles que Paris, Stockholm ou encore Budapest, la série des MEGA AIRPORT s’agrandit avec le tout nouvel addon MEGA AIRPORT AMSTERDAM SCHIPHOL. Le plus gros des aéroports européens fait désormais partie de la bibliothèque d’Aerosoft et l’addon parait aux premiers abords une belle réussite. La version testée est celle développée pour FS 2004 et la version pour FS X devrait être très prochainement disponible en ligne.

Histoire de l’aéroport

Principal aéroport des Pays-Bas, Amsterdam est une plaque tournante du trafic aérien européen. Schiphol est situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la ville. A la 4ème place du classement des plus gros aéroports européens en 2008 pour le trafic passager, il est aussi 3ème derrière Paris et Francfort pour le trafic FRET.

Tout au long du 20ème siècle, le terrain de Schiphol a subi de nombreuses transformations. Tout d’abord il fut mis en place en 1916 et servait en tant que base militaire puis est devenu civil en 1920. Dès lors, les évolutions n’ont fait que s’accroitre pour mener au résultat que l’on connait à ce jour. Avec ses 6 pistes, Schiphol allie aussi bien trafic commercial, que trafic Fret ainsi que trafic d’aviation générale et business. Schiphol est la base de la compagnie néerlandaise KLM, de Martinair et de Transavia.

Véritable plate forme multimodale, il réunit dans un seul et unique aérogare 3 halls principaux dédiés au transit des passagers. Récemment, un aérogare low cost vient d’être inauguré pour accueillir Easyjet ainsi que Sky-Europe. Il est de plus desservi par une gare ferroviaire directement reliée au réseau Thalys ce qui permet aux usagers un meilleur acheminement.

Pour terminer, petite anecdote, Schiphol est l’un des seuls aéroports du monde à être situé à une altitude inférieure au niveau de la mer (-3m).

Achat et installation

Comme tous les addons précédents développés par Aerosoft, la procédure ne diffère pas. MEGA AIRPORT AMSTERDAM SCHIPHOL est disponible uniquement pour FS 2004 en version téléchargement via le site d’Aerosoft au prix de 24.95€. Les versions boîtes pour FS 2004 et FS X seront très prochainement disponibles. Pour pouvoir procéder à l’achat de cette addon, il faut être en possession d’un compte Aerosoft. Le paiement est sécurisé à 100% vous êtes libre du choix du règlement (Paypal, Creditcard – tranfers Saferpay, ou Bank Transfer). Dès l’achat effectué, vous recevez sur votre adresse mail un lien de téléchargement ainsi qu’une clé d’activation. Il ne vous reste alors qu’à télécharger le fichier.

L’installation, quant à elle, est très simple. En effet, il vous suffit de double-cliquer sur l’exécutable et de suivre les instructions. Si un problème survient lors de l’installation vous pouvez relancer cette dernière sans aucune appréhension pour la perte éventuelle de votre clé d’activation. Celle-ci restera toujours valable.

Ensuite, plus que quelques clics pour lancer Flight Simulator et vous pourrez profiter pleinement de votre nouveau « joujou », mais avant toute chose, en tant que pilote sérieux, la consultation du manuel ainsi que des cartes.

Documentation

Comme à son habitude, Aerosoft a dissocié la documentation aide à l’installation/désinstallation, aux conseils techniques sur les performances et les réglages de votre simulateur à apporter pour profiter pleinement des rendus de cet addon, à la documentation spécifique permettant de visualiser les cartes de l’aéroport. Ceci nous est fourni par un lien internet qui nous mène sur le site de l’Aeronautical Information Service for the Netherlands. (AIS the Netherlands). Vous y trouverez toutes les cartes regroupant les SID’s, STAR’s, cartes de roulages….

Nous avons aussi constaté la présence d’un petit utilitaire permettant d’afficher le trafic AI en fonction de la configuration du moment de l’aéroport majoritairement régi par l’orientation du vent. Celui-ci est très intuitif et vous laisse le choix entre une orientation selon les 4 points cardinaux.

La scène en détails

Après avoir réglé tout ce qu’il vous semblait bon de régler, choix de la machine, de la météo, un choix cornélien se fait ressentir lors de la découverte de la multitude des emplacements possibles. Après avoir décidé de la position au parking, il ne reste plus qu’un clic final pour lancer le chargement du vol. Après un bref délai de chargement, vous voilà prêt à découvrir ce grand aéroport.

Le premier contact avec la scène est plutôt saisissant. En effet, les textures de l’aérogare sont très précises et d’une qualité irréprochable. La passerelle d’embarquement est elle-même bien modélisée. Tous les objets environnants à l’avion lors d’une escale sont représentés (Chariots à bagages, Camions pétrolier, Containers de restauration et de Fret …). Enfin les marquages au sol sont assez fidèles à la réalité.

Après avoir découvert tout l’environnement du terminal, vous initiez le premier Push-Back, check-list avant mise en route, Mise en route du 1 puis du 2 et vous voilà prêt à rouler jusqu’au point d’arrêt. Et c’est à ce moment qu’une première surprise s’offrira aux « Flight Simmers » possédant une configuration graphique simple, les décors visibles sont tous chargés et le taux d’images reste très convenable. Réjoui, c’est ainsi que commence le roulage après ordre du contrôleur. La signalétique au sol s’avère bien modélisée et surtout aisément lisible ce qui entraine une facilité d’orientation accrue sur un aéroport aussi vaste.

Les aérogares passagers et Fret sont représentés comme à leur accoutumée par de simples textures assez travaillées pour les bâtiments les plus visibles mais parfois trop peu détaillées pour les hôtels ou les complexes autoroutiers et ferroviaires. Les terminaux accueillent tous les trafics et ces derniers respectent très bien leurs emplacements ( KLM et Martianair sont respectivement positionnés aux halls 2 et 3 et EASYJET ainsi que TRANSAVIA complètent le hall 3). Passage à coté de la tour de contrôle, avec la représentation très bien réalisée de son petit radar sur le sommet .Pour la petite anecdote elle mesure 102m et fut pendant longtemps la tour de contrôle la plus haute du monde.

Une fois arrivé au point d’arrêt, check-list de décollage terminée et clearance reçue, l’entrée sur la piste vous laisse découvrir des textures d’asphalte comme Aerosoft a l’habitude de réaliser. Très nettes, incluant des changements de coloris en fonction de la partie de la piste, de son utilisation … les traces des roues sont présentes en très grand nombre, tout cela pour nous rappeler qu’il ne faut pas trop s’attarder sur une piste d’un aéroport à forte fréquentation. Aussitôt dit aussitôt fait, puissance disponible, V1 Vr et nous voilà en l’air.

Des textures environnantes parfois trop simplistes et décevantes ?

Une fois les actions après décollage effectuées, vous décidez d’aller analyser les environs de l’aéroport vu du ciel. Là nombreuses sont les surprises. A première vue, les textures sol sont des photo-réalistes mais le rendu n’est pas dans l’espérance du joueur. Les couleurs sont peu variées, la netteté en tour de piste n’est pas au rendez-vous. En revanche, toutes les routes sont représentées, les champs environnants et la campagne entourant l’aéroport sont bien présents. Après avoir testé les saisons, les textures sol varient en fonction de la saison choisie (en été herbe verdoyante alors qu’en hiver, tout parait selon des dégradés de marron très représentatifs de la végétation hivernale).

Revenons maintenant vers les textures autour des pistes et taxiways. Bien travaillées, élargies pour donner encore plus de réalisme, celles-ci méritent d’être soulignées. En effet, toutes les bordures de piste sont semblables à la réalité avec une bande non goudronnée colorée différemment. Les textures d’asphalte vu du ciel sont en résumé très jolies.

Atterrissage et exploration des hangars réservés à la maintenance pour KLM et MARTINAIR.

Après l’atterrissage, vous roulez vers les hangars de maintenance pour visiter les lieux. Les voies de circulation au sol réservées pour les véhicules s’articulent dans le maillon interminable des taxiways qui mènent aux hangars. Une fois arrivé sur place, vous découvrez les hangars avec des textures de façade bien dessinées, les logos des compagnies aériennes apparaissent très nettement et les avions du Trafic AI positionnés sur les places de parking réservés correspondent avec les compagnies ayant l’autorisation de stationner à ces postes. Au fil du roulage, vous pourrez découvrir l’espace réservé aux essais moteurs caractérisé par ses hauts murs baptisés murs anti-souffle. De plus devant les hangars, la qualité de la texture sol est remarquable avec toujours ces lignes jaunes, rouges parfaitement tracées, les traces d’huiles et de salissures liées à la maintenance.
Dans le prolongement des hangars de maintenance, le terminal affaires de l’aéroport d’Amsterdam a lui aussi été représenté. Ce dernier est facilement reconnaissable au vu de ses parkings sur lesquels attendent quelques Gulfstream, Globaljet ou autres belles machines.

Le retour au parking s’impose car la nuit commence à tomber. Découverte des nouvelles textures de nuit très bien finies avec beaucoup de nuances. L’intensité des éclairages des zones de roulages, de décollage/atterrissage varie en fonction de la météo. Enfin les infrastructures annexées au parkings sont bien illuminées et donc facilitent la vision lors du roulage au parking rendu dangereux la nuit par la faible luminosité. Les véhicules animés vous laissent la priorité lors du roulage et c’est ainsi que vous évoluez dans une ambiance aéroportuaire s’approchant grandement du réalisme.

Une fois la place de parking trouvée, il ne vous reste plus qu’à vous garer à votre guise. On déplore en effet un système de guidage automatique permettant un placement parfait au centimètre près. En revanche, pour les détenteurs du logiciel AES, la scène d’Amsterdam Schiphol est compatible avec la version 2.6. Cela ajoute encore une touche de réalisme puisque la vie autour de l’avion lors d’une escale est simulée.

Conclusion

En conclusion, voilà encore une belle réalisation d’Aerosoft qui complète remarquablement son panel des MEGA AIRPORT. Encore une scène que tout amateur de réalisme ne pourra s’empêcher d’ajouter à sa collection. Disponible à un prix très raisonnable, MEGA AIRPORT AMSTERDAM SCHPHOL devrait combler beaucoup de Flight Simmers.

Note globale : 16/20

> Acheter la scène Mega Airport Amsterdam

Rédaction : Cédric Mesplarau & Bastien Moreau
Mise en page :Valentin SVETCHINE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom