Saab 340

Carenado

2
789

Présentation

Le Saab 340 est un avion de ligne régional bi-turbopropulseur pouvant transporter de 27 à 37 passagers.

Développé conjointement par les constructeurs suédois Saab et l’américain Fairchild au début des années 1980 , il effectua son premier vol en 1983. Après la cessation des activités de Fairchild en 1987, ce fut intégralement Saab qui en assura la production. La premier client à mettre l’avion en service fut la compagnie suisse Crossair en 1984.

La version 340A fut secondée en 1989 par le 340B, incluant des moteurs plus puissants et une aérodynamique améliorée, ainsi qu’un système de réduction du bruit et des vibrations. Une version militaire de surveillance nommée AEW&C a même été développée pour l’armée de l’air suédoise.

A cause de mauvais résultats financiers, Saab annonça la fin de la production du Saab 340 en 1997. Le dernier exemplaire sortit des chaines d’assemblage en 1999 après près de 460 exemplaires produits. Le constructeur suédois cessa ensuite toutes ses activités aéronautiques en 2005.

Voici un aperçu des principales caractéristiques et performances du Saab 340* :

 

  SF 340B
Constructeur Saab
Equipage 2
Mise en service 1984
Longueur 19.73 m
Envergure 21.44 m
Hauteur 6.97 m
Surface alaire 41.81 m2
MTOW 13.1 t
MLW 12.3 t
Nombre de passagers 34
Motorisation 2 x General Electric CT7-9B (1305 kW, 1750shp)
Vitesse de croisière 252 kts (467 km/h) à 25 000 ft
Autonomie max 935 nm (1732 km)
Plafond 25 000 ft

 

*https://en.wikipedia.org/wiki/Saab_340

Spécialiste de la modélisation virtuelle de l’aviation générale et d’affaire, Carenado semble vouloir désormais s’attaquer au segment des avions régionaux. Il est vrai que ce n’est pas le créneau le plus prolifique sur nos simulateurs et l’idée semble intéressante. Carenado nous annonce un contenu alléchant :

Features
Original autopilot installed.
HD quality textures (4096 x 4096).
Real SF34 sounds.
Customizable panel for controlling windows transparency, instrument reflections and static elements such as wheel chocks and sights props.
Real behavior compared to the real airplane. Real weight and balance.
Tested by real pilots.
Realistic night lights effects on panel and cockpit.

 

Achat et installation

Du classique : Il faut tout d’abord créer si ce n’est pas déjà fait un compte sur le site de Carenado. Après le payement, le fichier est téléchargeable depuis votre page. Rentrez la clé d’activation, et votre Saab 340 est prêt à voler.

Quelques livrées sont incluses :

FlyBe

FlyEst

FlyGo

NextJet

Loganair

Regional Express

Japan Airlines

Sprint Air

White (pas de compagnie)

 

Extérieur

Carenado n’a plus rien à prouver en matière de graphisme et nous le démontre encore ici. Les textures hautes résolutions (4096 X 4096) sont du plus bel effet et l’apparence ainsi que les proportions du Saab 340 sont tout à fait réussies. Si vous utilisez Prepar 3Dv4 (et donc en 64 bits), les effets du soleil et des ombres deviennent alors vraiment impressionnants.

Concernant les animations extérieures, vous pouvez déployer l’escalier, brancher le GPU ou même faire apparaitre le pushback. L’essentiel pour donner un peu de vie à vos escales.

Vous observerez aussi les turbopropulseurs cracher la fumée lors du démarrage.

 

 

Intérieur 3D

A l’instar de l’extérieur, la qualité de l’affichage du cockpit 3D est très convaincante. En plus d’avoir de textures de hautes qualités, la précision et les détails des gauges et instruments sont aussi de belle facture.

L’usure des différents éléments du poste de pilotage donne un air un peu vintage et contribue à l’immersion une fois au commande du Saab 340.

L’éclairage de nuit est également bien réalisé mais il n’est hélas pas réglable (c’est « jour-nuit » et c’est tout…).

Une cabine virtuelle est modélisée, ce qui est plutôt positif et de plus en plus rare.

 

Modèle de vol / Performances

Une autre bonne surprise de la part de Carenado. A l’usage, on s’aperçoit rapidement que les performances et le modèle de vol sont tout à fait convenables. Il est dur de dire à quel point on s’approche de la réalité, mais nous avons sans aucune doute affaire à quelque chose de cohérent. Carenado affirme que l’avion a été testé par des vrais pilotes du Saab 340, et cela se confirme ici.

Notre Saab est très agréable à piloter et les plages de vitesse d’évolution d’un turbopropulseur (entre 140 et 250 kts) sont un très bon compromis entre maniabilité et performances.

Nous avons été aussi agréablement surpris par le comportement de l’appareil sur un seul moteur, ce qui n’est jamais gagné vu les limites de nos simulateurs dans cette situation.

 

Systèmes

Avant de commencer, il faut mettre les choses au clair. Carenado ne prétend pas développer des avions avec des systèmes hardcore, donc le nombre de systèmes simulés et le réalisme de ceux-ci sont volontairement limités. Ceci dit, notre Saab 340 est loin d’être ridicule, vous allez le voir:

  • Instruments de vol / Glass Cockpit :

Le Saab 340, comme la plupart des avions des années 1980 a commencé à recevoir les prémices de ce qu’on appelle le glass cockpit. Si la majeure partie de l’avionique demeure analogique, il faut remarquer l’implémentation d’un horizon artificiel électronique et d’un système de navigation moderne guidé par un FMS et dont les informations s’affichent sur un écran de navigation (Navigation Display).

  • Navigation / FMS :

C’est sans aucun doute le point le plus décevant de ce chapitre. Le FMS, de type Universal n’est que très partiellement simulé. On peut entrer des waypoints, des Sids et Stars et c’est à peu près tout. Le calcul de performances, ou encore de navigation verticale (VNAV) sont absents et la plupart des touches ne sont pas actives. Cela pourra éventuellement convenir pour se rendre d’un aéroport A à un aéroport B sans se poser d’autre question.

  • Pilote automatique :

Le pilote automatique du Saab 340 est en lui-même assez simple, donc Carenado n’a pas eu trop à faire pour le simplifier d’avantage. Les modes classiques (ALT, V/S, NAV, HDG) fonctionnent bien. Notons la présence d’un mode CLIMB qui affiche par défaut une vitesse indiquée de 140 kts, la valeur d’une montée standard. Le mode VNAV n’est en revanche pas fonctionnel.

  • Electrique, Hydraulique, Air Conditionné / Pressurisation, Carburant, Dégivrage :

Sans en avoir développé la profondeur d’un add-on hardcore, la plupart des systèmes sont simulés et les interrupteurs cliquables. Cela vous permettra de vous familiariser avec les procédures du Saab 340 et de pratiquer les flow et checklists de ce cockpit qui est somme toute assez compliqué.

Vous pourrez notamment utiliser les complexes systèmes de dégivrage (hélices, ailes, etc…) comme c’est souvent le cas sur les turbopropulseurs qui ont l’inconvénient d’évoluer aux mêmes altitudes que le mauvais temps.

  • Gestion incendie / pannes :

Aucun module de panne ou quelque chose s’y apparentant n’est évidemment présent, mais signalons que les commandes des extincteurs des moteurs sont simulés et fonctionnels. Il est alors possible de se créer quelques scénarii de pannes grâce au menu de FSX/P3D.

 

Sons

Dès les premières secondes, nous remarquons que nous sommes bien à bord d’un avion équipé de turbopropulseurs. Le vrombissement sourd si caractéristique de ce genre de groupe motopropulseur se fait très présent.

Côté ambiance, les annonces du GPWS sont présentes, ce qui constitue toujours un plus. En revanche, pas de copilote ou d’hôtesse audible au programme.

 

Documentation

Pour un add-on qui privilégie plus l’apparence que le réalisme du pilotage, nous sommes positivement surpris de trouver une documentation plus que décente. Celle-ci comprend entre autres des tables de performances, quelques guides de systèmes et même un petit QRH (Quick Reference Handbook). On s’en contentera largement dans ce cas.

Extra / Réglages

Il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent de ce côté-ci. Aucun logiciel de configuration ou autre n’est présent.

Notons simplement la possibilité d’y incorporer le système de navigation GTN 750 de Flight One, ce qui constitue une solution pour disposer d’un système plus poussé que le FMS par défaut.

 

FPS (frame per second) et configuration

Testé avec Prepar 3Dv4.2 avec une machine digne de ce nom, le résultat n’est pas enchanteur. C’est sans doute le prix à payer pour il est vrai, avoir un très bon résultat visuel. Avec des réglages moyens, le taux d’image par seconde peut tomber sous les 30 FPS dès que les décors se complexifient. Les configurations les plus modestes sont donc mises en garde…

 

Machine test:

Windows 10 Professionnelle

Intel i7-7700K 4.2 Ghz

SSD M2 256 Go

RAM DDR4 16 Go

RAM 16 Go

KFA GeForce GTX 1070

 

Références

 S340 Carenado

FSX/SE, P3Dv3/4

49.99 EUR – Téléchargement

Plus d’informations

NOS NOTES ...
Achat, installation et prix
Systèmes
Modèle de vol
Graphismes
Documentation
Sons
Extra (utilitaires, etc...)
Article précédentTFDI lance PACX
Article suivantFlight1 lance Stall Effects

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom