Test du Falcon 50 EX (FA50 EX) de Carenado

1
948
Falcon 50 EX FA50 EX Carenado

Le Falcon 50 est un mini jet d’affaire construit par Dassault Aviation durant les années 70 et c’est le troisième tri-réacteur de la famille Falcon.

Afin de répondre à la demande américaine d’un avion d’affaires à long rayon d’action, Dassault Aviation commence en 1974 l’étude du Falcon 50. L’avion devra parcourir 3 400 NM rendant possible la traversée de l’Atlantique possible et il fut le premier à y arriver.

Carenado FA50Il est basé sur une extrapolation du Mystère 20 avec un troisième réacteur placé en pied de dérive. Le modèle a été remplacé en avril 1996 par le 50EX (Extended range) motorisé par des moteurs Honeywell. Le dernier Falcon 50 est sorti de chaîne en 2007, il porte le no 352. (source Wikipedia).

Carenado modélise le Falcon 50 EX (à noter que ce n’est pas un produit sous licence Dassault et donc le nom du produit est officiellement FA50. Pour le reste du test, je vais employer par convenance le terme Falcon 50.

Achat et installation

L’achat peut se faire via plusieurs manières, la première est son acquisition via le site de Carenado à cette adresse, il vous faudra un compte directement sur le site. Il est également possible d’acheter ce produit via un revendeur comme la boutique en ligne “Org” d’X-Plane sur cette adresse. Quel que soit le site, le produit est au même prix. Cependant, nous vous conseillons de l’acheter directement sur le site de Carenado, en effet, une commission est reversée aux revendeurs pour un prix similaire. Carenado gagne donc moins d’argent si son produit est acquis autrement que par son site.

Le FA50 EX de Carenado est disponible à cette adresse pour la somme de 35€. À noter qu’il existe également pour Prepar3D et Flight Simulator X qui sont relativement similaires. La version testée est celle pour X-Plane 11. Il existe cependant une différence au niveau du CDU.

Modèle extérieur

L’un des points forts du produit avec une modélisation quasi parfaite du Falcon 50. Carenado a un sérieux savoir-faire en termes de modélisation et propose ici une œuvre d’art. Formes généreuses aux belles courbes, textures en PBR, ce Falcon 50 EX est une vraie merveille ! Fracture de la rétine garantie. Les animations ne sont pas en restes. Portes, trappes, turbine, tout est là au rivet près.

Test du Falcon 50 EX (FA50 EX) de Carenado Test du Falcon 50 EX (FA50 EX) de Carenado
Test du Falcon 50 EX (FA50 EX) de Carenado

Modèle intérieur

Le poste de pilotage d’un Falcon 50 EX est relativement étroit et cet aspect d’échelle est parfaitement géré par l’éditeur. La modélisation est impeccable. Comme d’habitude, ici la réalisation est propre et c’est clairement l’un des points forts du produit. Si vous comptez passer quelques heures dans ce “bureau”, il est certain que vous allez avoir du plaisir. Les formes sont généreuses et riches en détail. Une claque visuelle sans pour autant  sacrifier les performances.

La modélisation interne est proche de la perfection. Tous les boutons et rotateurs sont en 3D que ce soit ceux qui se trouvent devant vous ou bien ceux derrière le poste de pilotage comme l’allumage de l’avionique qui est bien caché au-dessus de la tête des pilotes ou bien comme les panneaux fusibles qui sont en 3D et en très haute définition allant jusqu’à la 4K le tout déclinable de jour comme de nuit.

L’éclairage est de grande qualité sans le moindre compromis. Il faudra activer le mode HDR dans les réglages de votre X-Plane, car ceux-ci sont entièrement volumétriques sans quoi vous n’y verrez rien. Certains peuvent voir ça comme un défaut, mais c’est sans doute le prix à payer pour avoir quelque chose de réaliste.

Les amoureux des vols de nuit vont se régaler devant autant de magie. Le coup de grâce étant à coup sûr durant le coucher ou le lever du soleil, pas de transition nette comme dans certain produit annonçant le passage des textures nuit vers le jour. Le voir en réalité virtuelle vous donnera le sentiment d’être dans un vrai Falcon 50!

Cabine

En extension au reste du travail réalisé par Carenado, la cabine offre également un souci du détail incroyable. Les couleurs et les jeux de lumière invitent l’utilisateur à s’installer virtuellement sur ses sièges visuellement confortables. On pourrait presque toucher la matière noble du cuir. Il n’y a pas à dire, les artistes de Carenado ont fait un excellent travail. Souvent, les cabines sont présentes dans les addons, mais trop souvent grossièrement modélisées et rares sont les cabines de cet acabit.

Carenado FA50 EX Avionic-Online Carenado FA50 EX Avionic-Online Carenado FA50 EX Avionic-Online

Systèmes

Une simplification manifeste. Alors non, si vous êtes un “hardcore simmer” et recherchez un addon réaliste, alors non, cet addon n’est pas fait pour vous. La simplification des différents systèmes est astucieusement voulue et assumée de la part de l’éditeur. Voir notre interview ici pour connaître la ligne stratégique de Carenado.

En effet, le modèle commercial de l’équipe se concentre sur un nombre défini de projets par an avec une complexité et qualité prédéfinie à l’avance. Ils ne souhaitent pas passer des années à concevoir un avion comme le font certaines sociétés ni mettre l’accent sur des fonctionnalités. Carenado a défini ainsi une clientèle qui n’a pas le temps d’apprendre et d’étudier en profondeur les systèmes d’un avion complexe comme ceux de PMDG par exemple.

Cependant, développer ces systèmes simplifiés en se basant sur le “look” de ceux-ci pour qu’ils restent globalement réalistes n’est pas aussi simple.

Il y a beaucoup de travail derrière chaque système et instrument. L’objectif de Carenado est de développer des instruments pouvant être facilement utilisés par la plupart des utilisateurs débutants ou des gens voulant simplement une immersion globale. À cet égard, ils doivent simplifier certaines fonctionnalités complexes afin de réduire la courbe d’apprentissage et de les rendre faciles à utiliser par les utilisateurs.

Carenado essaye également d’éviter de développer des systèmes parallèles (systèmes utilisant des variables différentes de celles du simulateur par défaut), car cela ferait que le matériel externe ne fonctionnerait pas comme il se doit et, en outre, le portage de ces avions sur d’autres plates-formes pourrait s’avérer difficile. Cet aspect limite les options de développement / intégration de certains instruments, car ils veulent utiliser les fonctionnalités par défaut pour les plates-formes de simulateur.

Vous l’aurez compris, Carenado vogue dans des systèmes simplifiés à l’extrême tout en gardant une cohérence de l’avion global. Le look et l’ambiance sonore étant les aspects les plus travaillés de l’addon. Les systèmes sont de prime  abord complexes, mais quand on creuse légèrement on se rend compte que la logique derrière est simplement régie par un script. Les choses doivent être faites dans l’ordre pour que le système fonctionne.

Cependant, on reproche un manque d’ergonomie dans cette simplification. Car simple ne veut pas toujours dire facile et logique et cette simplification peut amener certaines situations confuses.

En vrai, le Pro Line 21 est un instrument absolument génial utilisé sur de nombreux jets d’affaires avec une multitude d’écrans et de fonctionnalités adaptables en fonction des préférences du pilote et/ou en fonction d’une situation donnée.

Le système Pro Line 21 est actuellement utilisé dans de nombreux business jets par exemple les Premier 1A, Challenger 300 et 605, LearJet60XR en passant par les magnifiques Gulfstream ou encore les plus modestes King Air B200 et 350 (voir photo ci dessous).

Des modifications supplémentaires ont été apportées par Dassault aux Falcon 20 et Falcon 50 (et c’est cela qui nous intéresse). Le système Pro Line 21 est donc employé sur tout type d’avions, du lourd au très long rayon d’action.

Ici, le Proline 21 de Carenado n’utilise “hélas” que 1% des capacités du vrai système de Rockwell Collins et encore, celle-ci modifiées pour coller à leur modèle de développement cité plus haut. Donc clairement pas un addon pour quelqu’un cherchant le réalisme de cet avion et/ou du Pro Line 21. Honnêtement, c’est pour moi le seul point noir, mais comme expliqué, ce n’est pas ce que cherche Carenado et ils l’assument parfaitement et cela n’en fait pas un mauvais addon, bien au contraire.

Pro Line 21™ Integrated Avionics System d'un KingAir
Pro Line 21™ Integrated Avionics System d’un KingAir

Expérience en VR

Clairement l’un des points forts de l’addon, l’immersion une fois le casque sur la tête est énorme. Les proportions sont parfaites et on peut ressentir l’étroitesse de l’avion. C’est souvent un aspect raté dans certaines réalisations 3D ou l’utilisateur a l’impression d’être dans un cockpit immense. On aurait aimé une meilleure ergonomie des commandes et/ou de la manipulation de certains boutons. Par exemple, il est très compliqué à l’heure où j’écris ces lignes de rentrer rapidement un cap ou une altitude sur le FMA. On regrette aussi l’absence d’effet de pluie en VR sur les vitres, mais il y aura possiblement un patch dans le futur. J’espère qu’un patch prochainement corrigera ces quelques défauts, mais ô combien frustrant.

Son

Comme nous l’avons cité un peu plus haut dans l’article, nous savons tous que Carenado est très fort pour les ambiances sonores. Les sons sont excellents et l’ambiance sonore vraiment à la hauteur. On reconnaît bien le son particulier de la batterie et de l’avionique dès l’allumage des systèmes.

Entièrement personnalisé et réaliste, Carenado a intégré à son produit d’excellents sons et le tout avec la 3D. C’est un plaisir sonore pour nos oreilles. Tous les boutons ont un son et de même pour les systèmes embarqués de l’avion.

Lors de la mise en route des moteurs, c’est littéralement mon bureau qui tremble quand le home cinéma est branché, c’est du bon et c’est du lourd. L’immersion sonore est présente et intègre bien l’avion. Lors des vols en cockpit 3D, quand vous bougez la tête le son change de côté tout comme si vous étiez vraiment dans le cockpit.

Documentation

Plusieurs documentations sous forme de PDF sont incluses avec l’addon. On y retrouve les différentes procédures opérationnelles comme les procédures d’urgences, normales, les tables des performances, des références, et les documents sur les différents instruments (adaptées à la version simplifiée de Carenado) comme la doc sur la radio ou encore le Proline 21 ou encore le FMS (celui par défaut d’X-Plane). On note cependant l’absence d’un tutoriel complet. On a bien des indications sur comment remplir un plan de vol dans le CDU, mais rien de plus.

Conclusion

Un addon sympathique et simplifié et ce n’est pas forcément quelque chose de négatif. Carenado affirme sans complexe viser une clientèle voulant s’amuser sans pour autant devoir apprendre à utiliser un avion complexe. Visuel  immersif et à un prix alléchant, telle est la promesse de ce “Falcon” FA50 EX de Carenado. Produit principalement destiné aux utilisateurs voulant un business jet simple original et relativement réaliste. Si on se focalise sur la cible choisie par Carenado, à savoir les personnes voulant un bel addon simple et immersif, alors on ne peut que conseiller ce produit. Si vous êtes un hardcore simmeur voulant tâter du Pro Line 21, il est évidemment et sans équivoque que ce produit n’est pas pour vous et vous rabattre sur un Falcon 8X d’Aerobask actuellement en phase de développement.

Points positifs :

  • Très immersif
  • Une modélisation soignée
  • Ambiance sonore
  • Orienté débutant sans dérouter un “pro”
  • Compatible VR mais …
  • Son prix
Points négatifs :

  • Absence de tuto complet
  • instrumentation trop simplifiée
  • quelques bugs (popup des panneaux)
  • … manque d’ergonomie en VR.
  • Docs en anglais

Le FA50 EX de Carenado est disponible à cette adresse pour la somme de 35€. À noter qu’il existe également pour Prepar3D et Flight Simulator X qui sont relativement similaires. La version testée et celui pour X-Plane 11.

Machine de test et conditions

  • Intel Core i9-9900K @5GHrz
  • RTX 2080 TI
  • DDR4 HyperX Fury 32 Go 3466 MHz, CAS 17
  • M.2 SSD 850go x2
  • Casque HTV Vive Pro
  • Saitek X56
  • X-Plane 11.34 et X-Plane 11.35

5 vols furent réalisés durant la rédaction de cet article. 1 en normal sur un écran 4K 26″ pour une prise en main initiale avec docs sur un second écran et 4 entièrement réalisés en VR. Le vol peut se faire sans retirer le casque. L’addon m’a globalement satisfait malgré le fait d’être un hardcore simmer, et je pense le conserver et suivre ses évolutions (je pourrais ainsi mettre si besoin ce dossier). Je n’ai eu aucun plantage durant ces vols. Pour les vols VRs, je conseille les addons suivants : MoveVR et AviTab. MoveVR permet d’avoir un espace virtuel n’importe quelle fenêtre Windows (même le bureau), idéal pour utiliser l’EFB AviTab (on peut ensuite y mettre des docs).

NOS NOTES ...
Carenado FA50 EX
Article précédentToLiss A319 mis à jour en version 1.3.3
Article suivantLe point sur les récentes scènes gratuites pour X-Plane
Administrateur Avionic-Online

1 COMMENTAIRE

  1. [quote] Si vous être un hardcore simmeur voulant tâter du Proline 21, il est évidement et sans équivoque que ce produit n’est pas pour vous et vous rabattre sur un Falcon 8X d’Aerobask actuellement en phase de développement. [/quote]

    Enfin le Falcon 8X c’est de l’EasyIII qui n’a pas grand chose à voir avec le ProLine 21.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom