Imagine Sim – Washington Dulles International Airport

0
27

Introduction

Depuis la sortie d’Atlanta Hartsfield il y a déjà quelques mois, c’est avec un grand plaisir que nous avons le plaisir de pouvoir vous offrir un nouvel article sur une toute nouvelle scène, un peu différente cette fois, celle de Washington Dulles, l’aéroport de la capitale des États-Unis. Imagine Sim a su reproduire avec beaucoup d’exactitude cet aéroport, qui est le hub principal de la compagnie Américaine, United Airlines. Alors forcément, après quelques petites déceptions du côté de leur dernière scène, surtout au niveau des textures et quelques autres petits soucis pénibles, il va s’en dire que cette fois, Imagine Sim a vraiment bien travaillé sur l’un des aéroports les plus importants des États-Unis, Washington !

 


Il est sûr qu’Imagine Sim ne peut pas non plus être comparé à un des géants du domaine comme Fly Tampa ou alors Aerosoft, mais Imagine Sim monte tout de même dans l’estime des simmeurs, qui sont à la recherche de bonnes scènes, qui d’un, ne consomment presque ou pas de FPS et qui sont de bonne qualité. C’est bien entendu tout ce qu’on peut trouver avec cette nouvelle scène du petit groupe Américain, Imagine Sim ! Après la très vieille scène pour FS2002 et FS9 de SimFlyers, l’ère nouvelle voit le jour, tout neuf, pour commencer l’année 2009.

 

Un peu d’histoire sur l’aéroport de Washington Dulles

L’aéroport international de Washington Dulles (IATA = IAD ICAO = KIAD) est un aéroport public situé à 40 kilomètres du à l’ouest du Central Business District de Washington, à Dulles, en Virginie (Conté de Loudoun et Fairfax). Cet aéroport sert la plus grande zone métropolitaine, Washington DC (District of Columbia). L’aéroport prend le nom de John Foster Dulles sous Dwight D. Eisenhower et est le hub principal de la compagnie United Airlines ainsi que JetBlue Airways.

United Airlines/United Express est de loin la plus grosse compagnie aérienne opérant sur l’aéroport de Washington Dulles, avec 61.5% de passagers transportés, et JetBlue suit en seconde position avec 6.4% de passagers. Et ainsi American Airlines/American Connection ferme la marche avec 4.1% de passagers transportés en 2007. Sur les grosses journées, environ 1000 à 1200 vols sont gérés à Dulles, et le fait de recevoir des vols de compagnies low cost a propulsé l’aéroport de Washington de la 24ème à la 4ème place des aéroports les plus occupés des États-Unis. Mais il fait aussi partie du top 30 des aéroports dans le monde.

 

L’aéroport quant à lui occupe approximativement 54km² de terrain aux alentours de Fairfax County et Loudoun, en Virginie. L’aéroport international de Washington Dulles est à l’ouest de Herndon et au sud ouest de Sterling, et est géré par la Metropolitan Washington Airports Authority (MWAA). Le terminal principal de Washington Dulles fait aussi partie du charme de cet aéroport, et en effet, le terminal principal est maintenu par des caténaires qui le maintiennent en place, sans qu’aucune colonne ne vienne empiéter dans le bâtiment. Entièrement conçu par l’American Institute of Architects en 1966 et le terminal comprend bien entendu des comptoirs de vente de billets, centre d’informations, tapis à bagages et les les arrivées internationales.
Mais l’aéroport de Washington Dulles est aussi un des quelques aéroports qui utilisent encore les « Mobile Lounge », littéralement des salons mobiles montés sur deux essieux de camion, qui servent à transporter les passagers via un embarquement entre les terminaux, directement via les taxiways, ce qui laisse aux fans d’avions, le grand plaisir de coller le nez à la vitre et de voir de près de belles machines stationnées.

 

Achat et installation

Imagine Sim vous propose cette nouvelle scène de Washington pour un tout petit prix, seulement $26.65 (approximativement €21) et l’achat peut être effectué par plusieurs méthodes, soit en téléchargement direct chez Simmarket ou alors via le Flight 1 Wrapper (recommandé). La plupart des cartes de crédits sont acceptées et les paiements, dans les deux cas sont 100% sécurisés, il est toujours bon de le rappeler, on est jamais trop sûr.

Une fois la scène achetée, vous recevez sous quelques minutes un e-mail confirmant le paiement, suivi de la clé d’activation qui vous permettra bien entendu de débloquer votre scène. Tout comme la plupart des autres groupes de développeurs, une version d’essai entièrement gratuite est à disposition afin de voir et tester les performances de la scène sur votre machine, avant de procéder à l’achat final.

 

Une fois la scène téléchargée, vous recevrez un fichier à exécuter (.EXE) et celui-ci trouvera directement le dossier principal de votre Microsoft Flight Simulator sans aucun problème. Insérez votre clé reçue, et confirmez le tout. Il vous faudra patienter quelques minutes afin que tout s’installe automatiquement avant de lancer Flight Simulator.
Une fois que le tout est installé, vous pouvez aussi télécharger la mise à jour disponible directement sur le site d’Imagine Sim pour corriger quelques soucis d’AFCAD ou d’éclairage des taxiways ou des pistes, voilà pourquoi cet article traitera d’une version de cette scène avec la mise à jour, et d’AES.

Maintenant que vous êtes fin prêts à lancer votre simulateur de vol, et de découvrir votre nouvel achat, voyons ensemble ce que ce produit a de beau à nous offrir dans tous les sens du terme. Bienvenue à Washington DC !

 

La documentation

La documentation offerte par Imagine Sim ne suit pas vraiment le produit et reste encore beaucoup trop basique contrairement aux autres scènes. Par exemple, le manuel ne couvre seulement que 14 pages sur le produit. Présentant ainsi un diagramme de l’aéroport et d’autres aspects importants comme le « Docking Guidance Systems » (voir ci-dessous:)

 

Il est donc normal de pouvoir se pencher un peu plus sur le manuel pour y découvrir des choses intéressantes, comme par exemple, le fait de pouvoir ouvrir les portes des hangars cargos ou d’autres choses dans le même genre. Pour cette scène, nous allons donc plus dire qu’en fait, aucune porte de hangars ne peut être ouverte, oui ce n’est pas modélisé. Le manuel contient aussi une longue liste de Foire Aux Questions déjà présentes sur le site d’Imagine Sim. En bref, mise à par une courte introduction sur Washington DC, pas de quoi vraiment se casser la tête à la lecture du manuel.

On notera aussi comme malheureusement, Imagine Sim ne fournit jamais de cartes du terrain. Dans le manuel, seul le diagramme de l’aéroport est fourni, pas de quoi faire mouche lors des départs ou des approches. Il serait plus judicieux pour eux de fournir en grande quantité, des cartes d’approches, ILS, SID, STAR. Pour le même prix, certaines scènes sont fournies avec, il faut donc pointer l’effort sur cette partie de la documentation. Ceci dit, il est donc temps pour nous d’aller faire un tour sur le tarmac de de l’aéroport de Washington Dulles et d’embarquer à bord d’un luxueuse Mobile Lounge !

 

La scène en détails

A l’instar de la dernière scène sur Atlanta Hartsfield, Imagine Sim a porté beaucoup plus d’attention sur le niveau de détails de cette nouvelle scène. Les premières constatations sont bien entendu les infrastructure, très ressemblantes à celle du monde réel, mais aussi le petit plus que Washington possède, des véhicules de services plutôt rares sur d’autres aéroports, les Mobile Lounges. Au premier coup d’œil, les textures appliquées sur les bâtiments sont relativement loin de la Haute Définition de chez Aerosoft ou alors Fly Tampa. Mais comme je l’ai déjà cité plus d’une fois, Imagine Sim reste un petit « Outfit » (dans le jargon) et n’a pas non plus les mêmes moyens de développement. Mais après tout de même quelques belles scènes, il aurait tout de même été appréciable d’avoir ce petit coup de boost pour faire gonfler une scène comme Washington en une super production. Donc pas de texture HD, mais des textures simples, relativement proches d’une excellente scène gratuite. Il faut simplement dire que seul le terminal principal est en 3D, et vous aurez la possibilité d’y voir l’intérieur grâce à des vitres faiblement teintées.

 


Les alentours de la scène sont de très bonne facture, certes toujours pas de HD, mais pour un prix plus que correct, on ne va pas non plus se plaindre. Survolons donc les terminaux principaux. Les périphériques sont bien là, toujours un peu flous concernant la texture et pas de véhicules 3D en mouvement. Vu de haut, on pourra reconnaitre des places de parkings pour véhicules entre les voix de circulations, sachant que ces véhicules représentés sont plats et flous, pas de quoi casser la baraque, surtout quand on voit juste à côté des superbes arbres en 3D qui bordent les parkings… Il en va de même pour les textures d’herbe le long des taxiways et des pistes, c’est plat et pas de 3D disponible, mais surtout toujours le même problème, c’est flou de prêt ou de loin et enlève tout le naturel de l’aéroport. Disons que certaines scènes nous font nous évader, mais là on est sûr d’être assis et de jouer sur son simulateur. Espérons qu’avec le temps, les progrès d’Imagine Sim tiendront la route.

Hormis des infrastructures très ressemblantes, la scène possède en revanche une excellente puissance d’éclairage, agréable et bien dosée. Loin d’Atlanta, où les vols de nuit sont plus catastrophiques qu’autre chose. Sur la scène de Washington, les taxiways et infrastructures durant la nuit sont bien illuminés comme les parkings et autres objets comme les portes et lumières de pistes. Il faut aussi noter la grande présence d’objets 3D statiques et véhicules de services sans cesse en mouvement sur le tarmac et aux alentours des avions parqués. Comme la plupart des grosses scènes aujourd’hui, chaque petit véhicule suit une route bien précise et définie sur l’aéroport. Certains camions allant même s’arrêter à un signal « Stop » pendant qu’un avion passe et traverse un taxiway devant lui, bravo Imagine Sim !

 


Grâce à la technologie engendrée par Aerosoft, la scène de Washington Dulles est entièrement compatible avec AES (Airport Enhancement Services), ce qui amène forcément un grand plus de réalisme sur le terrain. Par défaut et sans AES, les portes d’embarquements ne s’affichent pas et les paramètres d’affichage de Flight Simulator doivent être réglés au maximum afin de pouvoir profiter des passerelles, pas très sympa pour des machines un peu dépassées. Heureusement, AES vous propose les portes pour quelques crédits et en paramétrant un affichage sur « Moyen Haut ».

On note aussi la présence de numérotation des taxiways et des places de parkings, avec une petite absence malgré tout d’usure et du temps qui passe, l’aspect est un peu trop neuf. C’est toujours un plaisir que de rouler sur beaux taxiways avec des chiffres et des grandes lignes jaunes et noires, mais quelques craquelures par ci et par là, c’est encore mieux ! Mis à part ce petit détail, comme il est mentionné plus haut, les loupiotes des voies de circulations sont très agréable à l’œil et dégagent un très beau contraste avec la scène. Chaque porte possède ses propres marquages au sol (positionnement de l’avion, ligne de sécurité etc…) mais aussi le numéro de porte, très utile pour se repérer afin de se garer.

 


Un des gros avantages de cette scène et sa performance. Forcément, ce n’est pas non plus une grosse scène, mais du début à la fin d’un long courrier (ou d’un petit vol également), les FPS sont présents et ne dégringolent pas. La scène s’affiche rapidement. Avec une très bonne présence d’avions AI statiques bien répartis sur la zone aéroportuaire (vous pouvez les retirer), une petite forme de vie prend forme sur les lieux, de plus ils sont plutôt bien réussis. Si vous utilisez un produit tiers pour l’ajout de trafic AI, c’est même encore mieux, mais même avec un taux de trafic réglé sur un taux important, il est difficile de remplir l’aéroport.

 

En résumé

Imagine Sim nous propose une nouvelle scène, très sympathique à rajouter à Flight Simulator, et une nouvelle destination où aller, mais rien de bien nouveau à nous mettre sous la dent. Après quelques ratés avec Atlanta Hartsfield, aéroport emblématique aux Etats-Unis avec une domination monstrueuse de Detla Airlines, Washington Dulles arrive avec les petits plus qu’ils manquaient à Atlanta. Mais la scène souffre toujours de textures floues et ne bénéficiant pas d’une résolution HD. Ici United Airlines règne, donc forcément vous les verrez en grand nombre, mais toujours pas de quoi fouetter un chat avec ça.

 


La présence de trafic AI et de centaines d’objets 3D statiques enrichissent la scène, qui est très bien réalisée, mais toujours avec ce petit plus qui manque, la HD. Avec un problème d’éclairage de nuit réglé depuis la dernière scène, Imagine Sim revient sur le marché de Flight Sim avec tout de même une très jolie scène à découvrir, certes peu chère, mais avec trop peu de différences face à une scène gratuite. C’est tout de même qu’il faut bien le dire, mais certaines scènes gratuites sont quelques fois bien mieux réalisées. Mais avec Washington Dulles, l’époque de SimFlyers et sa scène pour FS2002 est loin, très loin. Si vous êtes intéressés par une nouvelle destination, Washington Dulles a tout de même de quoi vous faire plaisir, et surtout une nouvelle destination vers où aller, c’est toujours ça. Par contre, ne vous attendez surtout pas à prendre une claque visuelle, on est encore malheureusement bien trop loin de certains leaders en la matière, et la marche est encore trop haute, mais qui sait avec le temps ? Imagine Sim vous propose cette scène de Washington Dulles pour seulement € 20.99, ce qui est correct dans l’ensemble, mais à ce prix là, peut être est-il préférable de choisir une scène plus jolie, ou pour quelques euros de plus, avoir une super production signée Sim-Wings ou Aerosoft. A vous de voir…

 

Rédaction: Ludovic L. Potier
Mise en page: Valentin Svetchine, Ludovic L. Potier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom