F-14 Extended disponible

0
326

L’avion de chasse F-14 Extended est désormais disponible pour P3D, FSX et FSX-SE. C’est bien plus qu’une simple mise à jour du F-14 X sortie précédemment. Au vu du nombre de changements trop importants, Aerosoft a décidé de renommer le produit en F-14 X Extended. Tous les clients de la version initiale obtiendront cette version sans frais supplémentaires. Ils trouveront la nouvelle version sur leur page d’historique des commandes.

Informations sur le produit « F-14 Extended »

Lorsque le F-14 est entré en service dans l’US Navy, cela a entraîné du point de vue politique un glissement sensible dans la projection de forces.

Les porte-avions de l’US Navy avaient toujours joué un rôle important dans l’influence politique, mais leur engagement avait été coûteux. Le F-14, en revanche, semblait invincible. Il avait combiné les rôles de deux avions spécialisés, le F-4 et le F6D, et constituait un pas en avant appréciable dans chacune des capacités. Il ne fallait pas plus de 15 secondes pour renverser une situation par les armes avec un F-4 dans le dos. Il avait un radar si puissant qu’il pouvait percer les signaux de brouillage émis par les autres avions de combat, tout en guidant un missile qui tombait de 100,000 pieds à Mach 5.

Depuis la guerre de Corée, les États-Unis avaient donné la préférence à une diminution de la quantité des unités déployées en augmentant leur sophistication et leur efficacité. Le F-14 a été un des premiers appareils à pleinement incarner cette théorie, et il a régné en maître sur les mers. Aucun autre appareil ne pouvait approcher sa capacité à frapper au-delà de la vue.  Quand les F-14 étaient en patrouille, les porte-avions étaient en sécurité et les États-Unis pouvaient s’aventurer dans des régions jusque-là inaccessibles. Subitement, les dictateurs du monde observaient l’horizon à partir de leur palais à la mer, sachant qu’un porte-avions était juste au-delà de l’horizon. Ces porte-avions et leurs nouvelles escadres aériennes avaient créé une ère de la projection de forces où l’issue des événements politiques pouvait être influencée sans combat.

Le F-14 Extended d’Aerosoft a été conçu avec deux objectifs principaux. Premièrement, créer une représentation authentique et détaillée de ce qu’était le vol à bord d’un des premiers modèles du F-14 et des perfectionnements réalisés au cours des 20 premières années de service de l’avion. Deuxièmement, créer une simulation accessible pour tous les utilisateurs.

Alors que bon nombre des systèmes avancés vous obligeront à lire le fichu manuel d’utilisation pour fonctionner efficacement, n’importe qui peut se retrouver dans les airs en quelques secondes après le chargement du simulateur (enfin, un peu plus longtemps, si vous décollez d’un porte-avions). Si des logiques de disfonctionnement, comme des pertes de puissance du compresseur du réacteur sont incluses, elles ne s’activeront et ne supprimeront un moteur que si vous activez cette caractéristique.

La seule chose que vous ne puissiez simplifier, ce sont les mécaniques de vol. Pas un seul testeur ou développeur n’a été mis au défi en tentant de piéger ce zinc. Mais les physiques de vol sont cohérentes et se basent sur les données du monde réel. Tandis que vous apprenez pourquoi le F-14 répond ou ne répond pas de la façon dont vous trouvez qu’il devrait, votre intuition des mécaniques de vol deviendra plus sophistiquée. Plus simplement, si vous apprenez à piloter cet appareil dans une perspective sérieuse, vous deviendrez un meilleur pilote.

Un mot pour terminer. Un des aspects déterminants de ce projet a été un sens inflexible de la collaboration de la part de sociétés de développement externes, de personnel militaire retraité et d’un groupe dévoué de fanatiques du F-14 qui ont accepté de nous conseiller et de faire des tests pendant de longues heures pour faire aboutir ce projet. Merci beaucoup et salut !

Liste des caractéristiques:

  • Trois générations du modèle A du F-14, de même que du modèle B, plus sophistiqué.
  • Pilotez de l’avant ou scrutez le ciel à partir du siège de l’observateur radar (RIO).
  • Gestionnaire de la charge avec check-lists.
    • Les charges peuvent être chargées et larguées dynamiquement dans le simulateur, changeant les modèles visuels, le poids et le carburant.
  • Check-lists automatisées pour le Pre-Start, Start, Post-Start, Taxi, Run-up, Décollage, Approche et Post-appontage.
  • Système d’appréciation de l’approche qui permet d’évaluer la façon dont les pilotes placent leur appareil pour une approche visuelle.
  • Options Sim Start qui permettent aux utilisateurs de régler et de rappeler l’état de la charge du F-14.
  • Systèmes visuels
    • HUD – modèles A : type classique projeté sur le pare-brise.
    • HUD – modèle B : modèle Sparrow Hawk avec coupleur intégré.
    • HUD – des deux modèles: tous les modes de vol et de pilotage ont été créés, y compris A/A (air/air) et A/G (air/sol) avec CCIP, affichage du TACAN du porte-avions et des symboles ILS.
    • VDI (Vertical Display Indicator) – instrument de la position de l’appareil dans le cockpit avec textures du sol et du ciel.
    • HSD (Horizontal Situation Display) – boussole et symboles de pilotage (TACAN, CRS, ADF).
    • DDD (Detailed Data Display) – affiche les données radar brutes en azimut et taux de portée.
    • TID (Tactical Information Display) – présente les objectifs du radar dans un format créé par radar, synthétique et clair.
    • RWR (Radar Warning Receiver) – affiche les radars émetteurs basés au sol et sur mer. Radar AWG-9 – 8 modes de fonctionnement (y compris STT, RWS, TWS, PLM), balayage de l’azimut ajustable et modèle de barres d’élévation, portées de 5 à 200 milles nautiques. Tous les affichages ont les symboles authentiques du type du F-14A et la fonctionnalité est programmée selon le manuel NATOPS.
  • Gestion des réacteurs (TF-30)
    • Pertes de puissance du compresseur (aero) : une mauvaise gestion de l’appareil causera des pertes de puissance aléatoires du compresseur qui peuvent entraîner la redoutable vrille à plat. L’algorithme de la perte de puissance est aléatoire ; la perte de puissance commencera, se dissipera et le moteur redémarrera sur base d’un apport continu de valeurs aléatoires, tandis que la situation de l’appareil (Altitude, Mach, angle d’attaque et glissement sur l’aile), de même que la configuration de l’appareil, augmentent ou diminuent les chances et les risques de piège ou de récupération.
    • Pertes de puissance du compresseur (gaz) : des mouvements rapides de la manette des gaz dans la zone ralenti peuvent saturer la chambre de combustion et faire caler le compresseur.
    • Mach Lever: au cours de manœuvres de combat aérien, le nombre de tours/minute du moteur au ralenti est automatiquement augmenté à un angle d’attaque (AoA) élevé pour augmenter la résistance au décrochage (deux types)
    • Incendie des moteurs: les démarrages à chaud et les pertes de puissance du compresseur injectent du carburant dans la chambre de combustion, même si aucune poussée n’est générée. Le dépassement de la limite de la température passagère pendant une durée critique ou le réchauffement au-delà d’une limite absolue feront fondre les ailettes et causeront la perte du moteur.
    • Sump Tanks (réservoirs de carter) : les turbines sont directement approvisionnées par des réservoirs de carter alimentés par la force de la gravité qui ne contiennent en tout que 600 livres de carburant. Les manœuvres entraînant des G négatifs et de fortes poussées peuvent rapidement mettre le moteur à sec.
  • Systèmes de vol
    • Implémentation complète de la flèche des ailes avec les quatre modes d’opération : automatique, bombardement, manuel et urgence (avec oversweep). Le mode automatique utilise deux canaux de flèche avec des dépendances de Mach et d’Altitude, afin de déterminer l’angle de flèche optimum des ailes.
    • Volets de manœuvre : automatiques et contrôlés par le pilote (système séparé des flaps (volets de bord de fuite) principaux).
    • Glove Vanes (stabilisateurs pour le vol supersonique) : s’étendent avec des volets de manœuvre à des angles de flèche supérieurs à 25° et également à des vitesses Mach très élevées.
    • Approach Auto Throttle : le F-14 est connu pour être difficile à poser, l’Approach AutoThrottle maintient l’appareil à un angle d’attaque optimum.
    • Direct Lift Control : les pilotes peuvent actionner une extension partielle des aérofreins intérieurs pour ajuster l’angle d’attaque au cours de l’approche.
    • Ground Roll AeroBrake : quand ils sont actionnés, les aérofreins intérieurs et extérieurs se déploient entièrement avec le poids sur les roues et la manette des gaz sur neutre.
    • Speed Brake : coupe à des vitesses supérieures à 400 KIAS ou s’autorétracte à la poussée MIL.
    • MiniHUD : indicateur 2D optionnel donnant accès à des informations qui seraient directement disponibles dans la vision périphérique du pilote.
  • Auto Flight Control System (AFCS)
    • Trois canaux de système d’augmentation de la stabilité (Stability Augmentation System – SAS) passive. Les contributions du pilote et les taux de défection des surfaces de contrôle sont réduits, ce qui permet un meilleur contrôle dans le régime de vol normal.
    • Interconnexion aileron-palonnier conçue directement à partir de la documentation d’une source de la NASA.
    • Pilote automatique conçu à partir de zéro avec pilotage au manche en tangage et mode de maintien du virage incliné sur l’aile.
    • Le mode lecteur suit un plan de vol chargé.
    • Le système d’appontage automatique se combine avec l’auto-throttle pour un appontage mains libres. L’indicateur d’alignement 2D pour AFCS peut être utilisé pour donner un feedback précis sur l’alignement ACLS.
  • Mécanique de vol
    • Profondément testée par des pilotes de F-14 retraités de l’aéronavale et par un ingénieur en logiciels impliqué dans un simulateur professionnel de F-14. Les données des performances et de la réponse des contrôles et de la stabilité proviennent des archives techniques NATOPS et de la NASA et ont été contrôlées le plus fidèlement possible sur base de celles-ci.
    • La tristement célèbre vrille à plat du F-14 a été recréée, de même que la méthode ‘Hoser’ pour s’en sortir.
    • L’Axis Manager (AM) de Simconnect détermine précisément la portance de l’appareil sur base de la configuration de six mécanismes de portance : Wing Sweep, volets (extérieurs) primaires, volets (intérieurs) auxiliaires, Slats, aérofreins, et Glove Vanes.
    • (AM) Sorties de contrôle séparées pour le stabilisateur et les « spoilerons » ; les ailes repliées vers l’arrière produiront moins de portance, moins de roulis, et remarquablement plus de lacet inverse.
    • (AM) Des vitesses de catapultage authentiques sur tous les porte-avions, de même que des physiques de piège sur mesure en récupération.
  • Scénarios IA
    • Un menu dans le simulateur permet aux utilisateurs de générer des scénarios aléatoires, n’importe où près du signal TACAN d’un porte-avions.
    • Comprend l’interception radar, l’escorte, la promenade d’un pilote (civil), le mode aléatoire, et un avion ravitailleur, pour quand les réservoirs se vident.
    • Les appareils suivants inclus ont été généreusement offerts par nos collaborateurs :
  • USS Kitty Hawk CV-63
    • Le système d’appontage Fresnel Lens Optical Landing System (FLOLS), qui peut être appliqué à tout appareil à bord du Kitty Hawk, a été créé à partir de zéro.
    • Onze routes de porte-avions en mouvement du monde entier concentrées sur des endroits historiquement significatifs. Chaque route dispose d’un vol sauvegardé correspondant qui permet à l’utilisateur de charger la simulation directement sur un porte-avions en mouvement.
  • Les routes en mouvement comprennent une task force aéronavale
    • USS Jarrett et USS Vandegrift par Alberto Garcia
    • USNS Patuxent par Javier Fernandez
    • Les propriétaires du Deltasim DDG ( http://deltasimstudio.com/ddg.htm ) auront la possibilité de substituer le destroyer dans la task force aéronavale.

TacPack par Vertical Reality Simulations

  • Les utilisateurs qui possèdent TacPack seront capables de lancer des missiles, y compris les puissantes capacités du F-14 au-delà du champ visuel
  • Le TV Camera set (TCS) se concentrera sur tout objectif sur lequel le radar s’est accroché et permettra une identification visuelle de l’objectif à une portée de 10 milles nautiques.

Nous vous prions de noter que de nombreuses caractéristiques (opérations à partir de porte-avions, etc.) peuvent seulement être utilisées par les utilisateurs de FSX Gold, FSX Acceleration et Prepar3D. Ces fonctions ne fonctionneront pas sur FSX SP2 (c’est-à-dire le FSX d’origine avec les deux Service Packs).

Plus d’informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom