ONAIR Airline Manager en bêta publique

0
218
onair company

OnAir: Airline Manager est un jeu de gestion de compagnie aérienne MMO (massivement multijoueurs et persistant) qui s’interface avec FSX / P3D et X-Plane.

De manière assez traditionnelle pour un jeu de gestion de compagnie aérienne, vous démarrez avec une petite somme d’argent qui vous permet de louer un mono-moteur à piston neuf (ou d’en acheter un en piteux état), puis patiemment, au fil des missions, des succès et des revers de fortune, vous pourrez constituer une flotte de liners, en compétition avec d’autres joueurs qui vous disputeront les contrats les plus rentables.Toujours en phase de développement, les auteurs ont annoncé vendredi 23 aout l’ouverture au grand public de leur nouvelle version bêta, gratuite.

C’est dans la liste des fonctionnalités proposées que OnAir est original et mettra du piment dans votre vie de simmer. Dans le désordre :

  • L’intégration avec votre simulateur est parfaite, l’avion est placé au bon endroit avec la masse et le centrage qui correspond au carburant que vous aurez acheté et au chargement de votre contrat (passagers ou cargo, ou les deux)
  • La possibilité de spécialiser votre compagnie aérienne en accumulant des points qui vous permettent par exemple d’ouvrir votre propre FBO et de réduire les coûts de maintenance de votre flotte ou encore d’obtenir un agrément pour transporter des matières dangereuses et vous ouvrir les portes sur des contrats de transport juteux
  • Rien ne vous empêche d’accepter un contrat pour 300kg de fret et de les loger sur la banquette arrière de votre Cessna 172 modèle M de 1976 (le seul avion que vous avez pu vous offrir au démarrage du jeu)…si en plus la météo, réelle, vous est défavorable vous irez droit dans les sapins avec un avion centré arrière, instable et impropre à la navigation IFR…il faut vraiment faire les bons choix, comme dans la vraie vie !
  • Les avions s’usent plus ou moins vite en fonction de leur utilisation. Des pannes pourront survenir si vous, ou le précédent propriétaire, n’a pas effectué les travaux d’entretiens qui s’imposent
  • Vous relevez en permanence des défis proches du réel, par exemple:
    • attention à vérifier que le terrain sur lequel vous allez vous poser propose du carburant,
    • vérifiez les temps de repos obligatoires de vos équipages après un vol long-courrier avant d’accepter d’effectuer un vol dans la foulée de votre atterrissage.
    • assez logiquement, vous devrez effectuer un vol de qualification sur chaque nouvel appareil avant de le mettre en exploitation, intégrez ces dépenses en carburant et frais d’équipage dans le prix d’achat de l’avion
    • vous devez engager un second pilote pour faire voler vos avions multi-crew, et un équipage commercial pour vos avions de ligne…et payer leurs hôtels et les frais de transport liés aux mises en place, à moins que vous ne trouviez une bonne âme qui peut les acheminer gratuitement. Car c’est la dimension multijoueur qui fait peut être prendre toute sa dimension à ce jeu, en effet…
    • …vous pouvez établir des partenariats avec d’autres joueurs pour sous-traiter des segments de routes et éviter de trop éloigner votre avion de son aéroport d’attache s’il est en limite de potentiel. Si vous avez de la place dans votre avion et que vous volez dans la bonne direction, récupérez la cargaison de votre ami et déposez-le afin d’optimiser la rentabilité de votre vol.

Quelques heures passées sur cette bêta nous ont permis de déceler un futur jeu à  potentiel qui met finalement votre simulateur (FSX / P3D ou X-PLANE) au centre de l’équation puisque vous n’envisagerez plus jamais un vol sans intégrer sa faisabilité technique et économique.

A suivre avec intérêt donc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom