Cessna Skyhawk 172R

Flight1 - v1.2

0
9

Présentation

Le Cessna 172R Skyhawk est probablement l’avion léger le plus construit au monde depuis les années 90 car celui-ci fait partie des avions les plus sûrs et les plus modernes dans l’histoire de l’aviation en général.

L’évolution des lois sur l’aviation en général aux USA en 1985 a forcé la société Cessna à arrêter la production de leurs avions légers y compris la série des 172. En août 1994, George Bush (père), alors Président des Etats-unis revitalise l’industrie de l’aviation légère en signant une nouvelle loi ce qui permet à Cessna de reprendre leur production.

Cessna 172M
Le nouveau Cessna 172R Skyhawk est basé sur le modèle du 172N (La dernière production en masse de Cessna) mais avec des options comme le nouveau moteur à injection le Textron Lycoming IO-360-L2A. Cessna indique qu’il est sensiblement plus silencieux que l’O-320 et produit une puissance maximale de 2400 rpm.

Le 172R inclue également un nouveau design d’intérieur, des sièges rabattables très confortables, une meilleure ventilation, 4 prises pour les interphones. une meilleure isolation sonore, ainsi qu’un cockpit redessiné et complètement repensé.

Le 172R comporte l’imperméabilisation époxyde de corrosion, les câbles de commande en acier inoxydable, un système de double pompe de vide, des fenêtres teintées, des réservoirs de carburant de longue autonomie. Les instruments éclairés pour les IFR de nuit avec des anti-reflets et un nouveau panneau pour la radio / VOR, ADF, etc. Cessna propose également pour ce modèle deux versions différentes : (un avec le GPS, l’autre avec IFR/GPS et un pilote automatique simple axe), et capots de carénage de roues.

Un prototype 172R (c’était en fait une adaptation du modèle de 1978) motorisé par un IO-360 a volé pour la première fois en avril 1995. Il fut construit en série à partir de 1996. Cet avion fut construit dans la nouvelle usine du Kansas.

Une version « haute performance », le 172S Skyhawk SP pour le « grand public » fut délivrée en Juillet 1998 avec une motorisation IO-360-L2A (comme sur le 172R) mais booster en 135kW (180hp) en améliorant les rpm.

Achat et installation

L’achat s’effectue : soit directement en ligne sur le site de Flight1 par le biais d’un paiement 100% sécurisé pour la somme de 29,96Euros. Il vous faudra alors télécharger le fichier d’installation de 76Mo. Une fois celui-ci téléchargé, il vous suffira de l’exécuter. Une fenêtre vous demandera soit d’entrer vos informations de paiement (dans le cas où vous n’avez pas encore payé ce produit), soit de rentrer les informations reçues dans l’email de confirmation d’achat.

Hélas, il vous faudra connaître l’anglais car, le site de Flight1 + interface d’installation sont en anglais, et aucune version française du site ne semble pointer son nez.

Si l’anglais vous rebute, vous pouvez toujours acheter la version boîte dans le commerce (Auchan, Fnac, Virgin Mégastor …) ou dans les magasins spécialisés comme SimWare où son interface est en Français.) La version boite ne vous demandera aucun numéro de série… Le programme d’installation sera toujours en anglais, mais rien de bien méchant, il vous suffira de cliquer sur « next » à chaque fois, donc, ça reste très simple même pour les non-anglophones.

Installation du Skyhawk 172R

Gamme de logiciels

 Text-o-Matic 
Ce logiciel va vous permettre d’installer les repaints téléchargés en un seul clic ! (Si l’auteur l’a adapté pour Text-o-Matic). Vous n’aurez aucune modification à apporter au fichier aircraft.cfg. Cet outil, simple et ludique est vraiment idéal !
De plus, c’est le même utilisé pour la plupart des addons de Flight1. Cette parité de logiciel est très commode et vous fera gagner du temps ! Hélas, aucune texture n’est téléchargeable sur le site de Flight1 … Il vous faudra passer par des sites comme Avsim pour en trouver, l’addon par défaut ne vous offre qu’une seule texture à l’effigie de Flight1 alors que l’avion en sortie d’usine a normalement 5 variations possibles sur le catalogue (1 de plus pour Cessna Reims) C’est un manque…

 Panel Manager Navigation Tool 
Ce « logiciel » est un guide de tous les instruments embarqués. Il peut être très précieux dans certains cas! Tous les instruments sont expliqués dans les moindres détails… Hélas, tout en anglais…

Configuration Manager 
Ce logiciel va vous permettre de régler la masse et le centrage de votre avion! Indispensable avant d’effectuer chaque vol ! Il est simple et précis bien que celui-ci soit en anglais. Grâce à ce logiciel, vous pourrez également choisir si vous équipiez votre Cessna de carénages de roues !

Premier aperçu

Vous allez me dire, pourquoi développer un avion déjà présent dans Flight Simulator ? Certes, le C172 fait partie de la gamme par défaut, mais le C172 de Flight1 est incomparable sur tous les points. Déjà, nous serons frappés par le côté visuel ! Une modélisation irréprochable fait confondre cet avion avec une véritable photo sans pour autant faire chuter les FPS (Images par seconde) de votre ordinateur.

Hélas, Flight1 a respecté à la lettre l’un des modèles de base de Cessna. ne donnant pas la possibilité d’avoir le GPS sur la planche de bord. (A noter que Cessna a sorti deux versions dont l’une avec GPS/IFR de série). Ceux qui ont acquis un Cessna sans le GPS ont, la plupart d’entre eux, ajouté le GPS dans leur cockpit. Ce petit « plus » aurait été très apprécié : par exemple, avoir deux types de Cessna, l’un, sortie d’usine sans GPS, l’autre avec GPS/IFR (voir texte de présentation du C172R en haut). Attention, je parle là du GPS présent directement dans la planche de bord en cockpit virtuel! Il est tout à fait possible de l’avoir en mode « fenêtre » comme c’est déjà le cas avec les avions par défaut.

Un autre petit reproche, certaines textures du cockpit virtuel sont floues comme par exemple le plafond. Certes, ce n’est pas ce qu’on regarde le plus, mais pour un addon de ce prix on aurait aimé des textures irréprochables. Cette réduction de DPI au niveau de la texture apporte sans aucun doute une meilleure fluidité. A croire que c’était le mot d’ordre chez les concepteurs de cet addon. Tant mieux pour les petites configues et dommage à ceux qui ont des bêtes de course.

Cockpit 2D

Le cockpit 2D est vraiment très clair et très lisible, destiné par exemple à l’apprentissage aux instruments. Tous les instruments classiques sont présents, badin, bille, horizon artificiel, VOR 1 et 2, ADF, planche radio bien fournie. Bref, de quoi se régaler pour la navigation aux instruments. De jour comme de nuit, c’est de toute beauté !

Tous les panneaux !
Les gauges quand à elles sont très fluides et réagissent avec précision. Aucune chute de FPS n’est notée lors de notre test (Athlon XP 1800+ avec une carte graphique Gforce4 de 64MO) donc, rien de bien méchant, et même sur une lourde scène.

Le cockpit 2D offre la possibilité d’avoir des panneaux « flottants » pour faciliter la manoeuvrabilité. Une petite planche vous donne accès aux autres parties du cockpit. Cela évite donc de mémoriser les raccourcis attribués à ce panneau. Le mod 2D offre également des vues latérales, fonction de moins en moins utilisée dans les addons récents. Cela donne une immersion énorme lorsqu’on regarde sur le côté. Hélas, quand on regarde les ailes, les ailerons ne bougent pas, il vous faudra donc utiliser le cockpit virtuel.

Le cockpit 2D, exemple de vues latérales

Cockpit virtuel

Le cockpit virtuel est très bien modélisé. aucune face transparente comme c’est le cas du Cessna par défaut de Flight Simulator. Les heureux possesseurs de Active Camera pourront enfin se balader dans l’avion sans y voir des « trous » ! Ce qu’on trouve dommage, c’est que dans ce mode de vue, on semble être trop haut sur le siège spécialement quand on regarde sur les côtès. On devrait en réalité pouvoir voir l’aile comme c’est le cas en mode 2D. Cependant, avec active camera il vous sera possible de « baisser » la hauteur du siège. (un peu comme dans la réalité). Ceux qui n’ont pas ce logiciel pourront à leur guise modifier le aircraft.cfg à la ligne : eyepoint (ce sont les valeurs X, Y et Z de la vue du cockpit virtuel).

Comme je le disais dans l’aperçu général, il est dommage que les auteurs de cet addon aient respecté la version « sortie d’usine sans GPS » de l’appareil, donc, pas de GPS en mode cockpit virtuel. Il vous est tout à fait possible d’utiliser le GPS en mode fenêtre, mais ça aurait été un plus. C’est le gros manque de cet addon … En effet, la plupart des propriétaires de Cessna 172R ont opté pour l’ajout d’un GPS sur la partie « vide » de droite. En effet, Cessna a laissé libre cette zone pour justement y ajouter au besoin du pilote tout ce qu’il souhaite.

Le cockpit virtuel est très lisible et 100% cliquable!
On passe donc sur cet « oubli » en espérant qu’un jour un patch sorte. Maintenant regardons de plus près les instruments. Rien à dire, c’est propre, fluide, et fidèlement respecté. Le cockpit virtuel ne souffre d’aucune saccade, et même sur les configurations modestes. C’est un des points forts de Flight1.

Faisons un petit 360 pour regarder les détails que nous offre ce cockpit virtuel. Quand on regarde sur notre gauche, nous pouvons distinguer tous les détails de l’intrados et du bord de fuite. Les détails sur l’animation des ailerons sont tout simplement magnifiques et criants de vérité. Surtout sur le délai de déploiement, précis comme une montre Suisse! Les aubants par contre sont un peu « simple ». Ensuite, on regarde derrière nous et on voit le repose tête, une partie de la banquette arrière et la partie arrière (gouverne de profondeur et le stabilisateur horizontal et vertical), encore une fois, côté animation, c’est impeccable!

A droite, siège passager avant, les sièges sont très bien faits, et nous donnent envie de s’y asseoir pour voler de longues heures!

Le plafond, quand à lui, est le côté le moins réussi… la texture qui le recouvre est trop floue au niveau du système d’aération. J’aurais préféré que cette partie soit modélisée plutôt qu’aplatie en tant que textures…

Pour résumer, on retiendra que le cockpit est fluide, lisible et net … Le seul reproche est le côté trop fidèle d’un Cessna sortie d’usine version sans GPS.

Modèle extérieur

Vraiment très beau ! Un des points forts de cet addon ! L’animation du train est magnifique !
L’animation des surfaces est fluide et tout à fait plausible. Par exemple les volets commandés électriquement mettent le même délai de déploiement que ceux qui sont sur le cessna réel ; à croire que chez FLIGHT1 ils sont réglés comme une horlogerie suisse ! Le train d’atterrissage est vraiment impressionnant, surtout quand il y a contact avec le sol. On a l’impression de sentir le poids de l’avion. Les textures quant à elles sont réfléchissantes en 32bits (ou DXT3 pour une meilleure compression, voir avec Text-o-matic). Aucune saccade n’est à noter entre les passages des diverses vues. Il est dommage cependant de ne pas voir le pilote bouger comme on peut le voir dans certains addons.

Modèle de vol

Le modèle de vol, aux dires d’un vrai pilote sur Cessna 172, est absolument criant de vérité, et c’est là le point fort de cet addon ! L’avion réagit exactement comme le vrai. Le test le plus probant est le décrochage! Notre pilote d’essai avait l’impression de retrouver ses repères ! lors d’un test de décrochage, A forte incidence et faible puissance, l’avion a une très bonne réaction (très proche de l’avion réel). Idéal pour vous perfectionner dans la mania.

Les sons

L’immersion sonore est vraiment présente ! Les sons furent enregistrés à l’aide d’un vrai IO-360-L2A par MeatWater. C’est vraiment très agréable d’entendre le rugissement du moteur ! Avis aux amateurs.

Références

Skyhawk 172R – FS9

Plus d’informations

NOS NOTES ...
Note globale
Article précédentBoeing 727
Article suivantAirbus A310
Administrateur Avionic-Online

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom