BAE 146-200/300 Jetliner

Just Flight /CLS

0
134

Histoire de l’appareil

Le BAE 146-200/300 Jetliner est un avion de transport régional produit par le groupe anglais BAE System. À l’origine l’avion devait être produit par la firme Hawker Siddeley sous le nom de HS146 mais la crise économique de 1973 est passée par là et le projet fut mis en standby. Lorsque British Aerospace racheta Hawker Siddeley en 1978 le projet fut relancé et British Aerospace a gardé le nom commercial.

Le BAE 146 a obtenu son certificat de navigation en 1983. Une nouvelle version du BAE 146 fit son apparition en 1993 mais sous le nom commercial de Avro RJ avec un EFIS.

Contenu de l’addon

Cet add-on est développé par Commercial Level Simulation (CLS) uniquement pour JustFlight. La déclinaison modélisée est le BAE 146-200, autrement dit la version originelle de l’avion. Le nom de l’add-on est BAE 146-200 JetLiner.

L’Achat se fait exclusivement sur le site de JustFlight. On crée son compte ; on rentre son moyen de paiement. Le package principal coûte à l’heure de ce test la somme de 30,95€ et le téléchargement fait 385 Mo. Le package est livré avec 16 livrées

  •   BAe 146 Demonstrator
  •   Blue1
  •   British Airways
  •   Brussels Airlines
  •   Crossair
  •   Eurowings
  •   Lufthansa Regional CityLine
  •   Swiss – Star Alliance
  •   American Airlines
  •   Air Nova
  •   Continental Express
  •   NWA Airlink (newer livery)
  •   United Express
  •   US Air (Older livery)
  •   Air Brasil
  •   Qantaslink
  •   (Overall white livery)

Le package optionnel avec le FMC coûte 8,95€ mais sur le site il est à 5,95€ et le package pèse 208 Mo. Cette extension comprend le FMC et également 14 livrées.

  •   European operators
  •   Atlantic Airways
  •   Conti-Flug
  •   Crossair (Livery B)
  •   Romavia
  •   SAS
  •   SwissAir Express
  •   Virgin
  •   North American operators
  •   Air Cal
  •   Air Wisconsin
  •   Delta Connection
  •   NWA
  •   United Express (Older livery)
  •   US Air (Newer livery)
  •   South American operators
  •   Star Peru

Le FMC comprend :

  •   La navigation latérale (via l’organisateur de vol de FSX)
  •   Les différentes checklists
  •   Les vitesses de référence (décollage, atterrissage)
  •   Un écran où l’on peut choisir ses différents panels 2D

Installation

Une fois le fichier téléchargé et exécuté, une Application Windows fait son apparition. On rentre le login et mot de passe d’accès à JustFlight, on valide et ensuite on a l’installeur. On peut souligner également que le produit est compatible Prepar3D. À la fin de l’installation, le programme parcourt l’ensemble des données de navigation de FSX (pas d’AIRAC de Navigraph donc). JustFlight propose également un add-on à rajouter. Il permet d’avoir des livrées supplémentaires et un FMC. Le mode d’installation est identique à l’add-on principal.

Une fois l’add-on installé, des informations sont présentées dans le menu Démarrer, JustFlight, un lien pour consulter le site de JustFlight et un sous-menu avec le JetLiner comprenant l’outil de configuration,

Documentations

L’addon contient trois manuels, concernant le FMC, le manuel d’utilisateur, et un dernier au sujet du radar météo.

Le manuel FMC est plutôt clair, agrémenté de nombreuses captures d’écrans et les textes ne sont pas trop longs. L’apprentissage sera facile.
FMC n’est pas un véritable FMC mais plus un assistant. Il utilise les plans de vol de fsx et il ajoute la possibilité d’avoir des checklists Weather Radar manuel : il est possible d’intégrer dans cet avion 3 weather radar différents Reality XP captain Sim Active Sky avec à chaque fois des explications claires sur l’intégration de ces modules

Le manuel de 60 pages explique les différents panels de l’avion. Avec en plus un tutoriel d’un vol entre Bruxelles et Manchester. Le tutoriel a l’air d’être bien fait avec des captures d’écrans. Le manuel comprend également les checklists. Pas de tables de performances sauf les vitesses limites pour les volets.

Une fois FSX lancé, l’avion apparaît sous le constructeur British Aerospace. On choisit sa livrée, aucune confirmation des gauges (ou déjà signée numériquement JustFlight et déjà validée auparavant). Petit point négatif, il n’y pas de load manager ou de fuel planner.

Extérieur

L’animation concernant les ouvertures de portes sont réalistes. De même que la sortie de l’échelle pour accéder à l’avion qui ne sort pas d’un coup. Par contre, le groupe de parc n’est pas modélisé. Dommage…

Concernant la 3D en général, il y a du bon et du moins bon. L’ensemble est plutôt harmonieux mais pas tous les éléments sont modélisés en 3D. L’effet est convaincant grâce aux textures mais on est loin de la modélisation de PMDG ou de Captain SIM. Intérieur (cockpit virtuel et cabine virtuelle)
Différentes vues sont disponibles par défaut (la place du Capitaine, la place du copilote, le piédestal, overhead, et même une vue passager avec cabine entièrement modélisée.

Le panel 2D n’est pas très joli, la texture n’est pas photo réaliste. Le cockpit virtuel n’est pas aussi joli que ce que peut faire PMDG ou Captain Sim. Le glareshield n’est pas très réussi, les textures ne sont pas extraordinaires, les instruments ne sont pas en 3D et sont peu lisibles. Par contre l’overhead et le pedestal sont mieux réalisés. Ce qui est étonnant c’est que souvent les développeurs se focalisent sur le glareshield et font des overhead plats ici c’est le contraire. La modélisation de la cabine virtuelle est plutôt bien réalisée, avec le signe « No smoking » en relation avec le switch sur l’overhead! Dommage que le switch « Fasten seat belts » ne soit pas lié! En regardant les photos réelles du bae, on peut s’apercevoir que le FMC n’est pas bien représenté (notamment au niveau de la forme). En regardant bien on peut voir que le FMC peut être placé à différents endroits (tout est relatif !)

Systèmes du BAE 146-200

Le manuel contient un tutoriel très explicite (voir plus bas pour le détail des manuels). Il ne pas oublier de charger le vol via les options FSX afin d’avoir la navigation latérale! Le démarrage de l’apu est très bruyant mais pas instantané. Petit bug: si on démarre et que l’on arrête immédiatement l’APU le son continue comme si de rien n’était… Dommage que la séquence de démarrage ait été enregistrée d’un bloc. De même que la séquence de test de l’APU (APU Overspeed coupe l’APU? Plutôt surpris de ce test). Encore un point surprenant c’est que l’APU s’arrête immédiatement lorsque l’on met le commutateur de démarrage sur stop, il n’y a aucune temporisation.

Ne connaissant pas le véritable avion je ne sais pas si c’est un bug néanmoins sur les Boeing ou Airbus l’APU tourne encore une minute avant de s’éteindre même si le personnel de bord décide de le couper.

Le panneau de test est partiellement fonctionnel, on peut tester les incendies moteurs et apu, survitesse, décrochage. Petit vol en pilote automatique, dès qu’on appuie sur un bouton du pilote automatique, cela met un petit laps de temps à réagir. Je trouve ça très réaliste. De même en actionnant les barres du directeur de vol, elles ne s’affichent pas d’un coup mais progressivement!

Le pilote automatique est plutôt complet sur cet avion. Le PA est capable de:

  •   Suivre une navigation latérale et verticale
  •   Suivi d’un Vor / HDG
  •   Montée en IAS
  •   Maintien de l’altitude en cours
  •   Par contre, il n’y a pas d’auto manettes sur cet avion. Il faudra veiller à ne pas dépasser les valeurs limites
  •   des quatre moteurs. Voici ce qui est préconisé dans le tutoriel :
  •   Décollage à 100% de N1
  •   Montée à 95% de N1
  •   Croisière à 92%

Par contre, il faut faire attention à la vitesse, on peut se mettre en danger assez rapidement ! Surtout en phase d’approche !
Le BAE est un avion régional il se traîne en vitesse de croisière (inférieure à Mach 0,7). Son plafond est de 33000 pieds.
La gestion du carburant est automatique. Lorsque le réservoir central est vide, les moteurs pompent
dans les réservoirs des ailes. Aucune manipulation à faire, le BAE le gère automatiquement.

Points gênants:

– Générateurs: normalement ils doivent tous fournir 115 Volts AC, or dans cet add-on la gauge n’indique jamais 115 mais plutôt 125 Volts (bug ou réalité?)
– Problème sur la température des freins. Au moment du décollage, freins serrés et moteurs à fond, la température des freins ne bouge pas! De même après un atterrissage la température ne monte pas beaucoup et pourtant j’ai bien freiné!
– les spoilers (qui ne sont pas sur les ailes mais au niveau de l’empennage) se déploient même si la pression hydraulique est nulle.

Sons

Les sons ne sont pas extraordinaires et de plus le bug du son sur l’APU gâche un peu l’ensemble. Par contre point très positif, des callouts sont présents avec l’avion (Ground Proximity Warning System, les vitesses de référence pour le décollage)Autres

Autres

L’outil de configuration permet de choisir son mode de navigation (GPS ou FMC) et qui s’applique à l’ensemble des livrées, et on peut également choisir de voir ou non l’ensemble des passagers, des échelles, des fenêtres…ceci est modulable en fonction des livrées. En choisissant Delta par exemple vous aurez la première fenêtre gauche et droite de masquées mais l’échelle de devant fonctionnelle alors qu’avec Crossair, tous les passagers sont visibles, mais aucune échelle de disponible.

Références

146-200/300 Jetliner – 30.95 EUR – FSX/SE/P3Dv1/2

Plus d’informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom