Douglas DC-10/KDC-10

Commercial Level Simulations

0
21

Présentation

Le DC-10 est un avion tri-réacteurs long-courrier de McDonnell Douglas, produit par la Douglas Aircraft Company, entre temps devenue la division Long Beach de Boeing Commercial Airplanes. Il est le successeur du Douglas DC-8, long-courrier de l’ancienne gamme Douglas. Sa production a commencé en janvier 1968 et les premiers exemplaires livrés l’ont été en 1971. Il a été remplacé en 1990 par le McDonnell Douglas MD-11.

Il fut produit entre 1971 et 1989 à 386 exemplaires, en plus de 60 KC-10 (modèles ravitailleurs construits pour l’US Air Force). Il connut, depuis sa création, de nombreuses tragédies comme l’attentat le 19 septembre 1989 dans le désert du Ténéré : Il y eut 170 victimes de 18 nationalités. Il fut aussi l’un des responsables du tragique accident d’un Concorde à Gonesse le 25 Juillet 2000, après que ce dernier ait roulé sur un morceau du DC-10 qui était tombé sur la piste. Cet accident avait fait 113 victimes. Un DC-10 fit 346 morts, le 3 mars 1974, dans l’Oise près d’Ermenonville à cause d’un problème de fermeture de la soute, il fit également 273 morts en 1979 à cause de la perte d’un de ses réacteurs.

Malheureusement, il ne s’agit pas des seuls accidents mortels. Directement ou indirectement le DC-10 est un des avions les plus meurtriers par rapport à sa production (d’après l’article Statistiques d’accidents d’avion).

Source : Wikipedia 

Premier aperçu

L’achat se fait par le biais du site de Commercial Level Simulations au prix de 29.95 euros et cela très rapidement. L’installation est simple et rapide, même si vous ne connaissez pas la langue anglaise. Le programme vous demande si vous souhaitez installer le produit pour Flight Simulator 9 ou bien Flight Simulator X. Les livrées s’installent via un autre programme. Après avoir installé l’addon et les livrées, vous arrivez dans votre menu de sélection de l’aéronef et là vous ne pouvez qu’admirer le nombre de compagnies disponibles ! Trois versions du Douglas DC10 sont modélisées, le DC10-10, le DC10-10 allongé, le DC10-15, le DC10-30, le DC10-40B et le KDC10 militaire. Chaque modèle est également pourvu d’une version cargo (F).

Une fois installé dans le cockpit, on constate que tous les modules Goflights sont compatibles, ce qui signifie deux choses, soit l’auteur a utilisé la programmation souche par défaut, soit il a utilisé le SDK de Goflight pour les rendre ainsi compatibles. On bascule d’une vue à l’autre pour voir rapidement les différentes parties du produit. Les premières constatations sont plutôt négatives car le produit manque cruellement de finition ; le cockpit 2D manque sérieusement de profondeur et d’un style photo. C’est trop plat et trop régulier. Même constatation pour le cockpit virtuel qui semble coupé au couteau… Sinon, pour les sons, bonne ambiance sonore et nous sommes loin des sons par défaut, il y a un réel travail pour mettre le pilote dans l’ambiance d’un DC10.

Modèle extérieur et modèle de vol

Voilà, nous sommes dans l’un des points forts de ce produit ! Le modèle de vol testé ici semble très réaliste avec un avion bien lourd et qui se pilote avec la sensation d’avoir un gros poids et une forte inertie dans les virages. Nous avons été agréablement surpris de ce côté là! Lors de la finale, à quelque mètres de la piste avant de toucher et de faire l’arrondi, on coupe les gaz et l’avion « s’enfonce doucement » pour aller toucher en douceur le seuil de la piste ! Que du bonheur ! L’avion n’a pas un regain de puissance comme certains produits et celui-ci ne va pas rebondir sur la piste.

En vue extérieure, l’avion est aussi de toute beauté ! De jolis reflets, des ailes flexibles, une modélisation irréprochable ! Toutes les parties sont animées, enfin, presque, seuls les essuie-glaces ne le sont pas, et même en cockpit 3D… Tout le talent de Commercial Level Simulations se fait ressentir en vue extérieure. De plus, les centaines de livrées, plus tous les types de modèles disponibles vont rendre fou l’amoureux du DC10.

Cockpits 2D et Virtuel

Le cockpit est le coin où le pilote virtuel devra passer le plus clair de son temps. Celui-ci doit être accueillant, tout en donnant une belle ambiance. Ce n’est pas le point fort de ce produit, les cockpit 3D comme le 2D manquent de travail et de finition. Certes, ils sont fluides, mais nous aurions aimé un produit avec des résolutions textures plus nettes et mieux appliquées. La partie arrière est encore pire, on se croirait presque dans un avion par défaut de FS2004 avec une texture hyper pixélisée. Pour les amateurs de cockpit virtuel, ce n’est pas vraiment le produit qu’il vous faut, ou alors, ne regardez pas en arrière…

Pour le cockpit 2D, c’est déjà mieux, les planches des différents panneaux sont découpées de façon intelligente, facile donc de « switcher » d’une vue à l’autre sans perdre de temps. Hélas, certaines zones de « clic » sont difficiles d’accès, donc cela complique les phases où l’on doit agir rapidement.

Instrumentations

Première grande déception pour l’ordinateur de bord ; en effet, il est impossible de saisir directement les points dans le FMC. Vous devrez impérativement utiliser le gestionnaire de plan de vol natif à Flight Simulator (avec la possibilité de faire le plan de vol via une autre source comme Flight Sim Commander ou Route Finder version payante). De même que pour les procédures d’arrivées ou de départs, encore une fois, le FMC est très spartiate. Les hardcores simmer y seront très déçus. De même les systèmes, comme les extincteurs moteurs et APU, pneumatiques, pressurisations, ne sont pas simulés. Pour ce qui est de l’instrumentation standard, c’est du classique et suffisamment conforme à l’avion d’origine, c’est à dire que vous n’aurez pas du GlassCockpit mais un bon vieux ADI et HSI !

Sonorisation

Un des gros points forts du produit réside dans l’ambiance sonore. On sent l’air conditionné qui passe avec difficulté dans les divers orifices, le rugissement des moteurs, de l’APU au démarrage. Bref que du bon pour ce côté du produit. Nous vous conseillons, si vous voulez utiliser ce produit sous IVAO ou VATSIM, d’avoir un casque USB afin de ne mettre que les sons extérieurs dans les haut parleurs et avoir l’ATC dans le casque car sinon, il vous faudra réduire les sons afin de pouvoir entendre les instructions des contrôleurs.

Goodies du produit

Probablement l’un des meilleurs points forts du produit avec certains « gadgets » sympathiques pour les amateurs de belles scènes avec un avion bien intégré au décor. Vous aurez la possibilité autour de votre avion d’y coller un camion tug « push back » avec tous les systèmes de livraisons en nourriture et nettoyage, ce qu’on appelle plus communément : Catherings.

Références

DC10 Collection HD – 27.16 USD – FS9/FSX

Plus d’informations

NOS NOTES ...
Note globale
Article précédentMaddog 2006
Article suivantCoast Guard – Sikorsky HH-60J
Administrateur Avionic-Online

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom