Boeing 737 (300/400/500) Pilot in Command

Wilco Publishing / Feelthere

0
22

Histoire

A la fin des années 70, les dirigeants de Boeing s’étaient rendu compte que les plus grands paris auxquels allait être confrontée l’aviation commerciale se rapporteraient aux économies de carburant et à la réduction de la pollution sonore des appareils. La solution passait par le CFM International CFM56, premier d’une génération de moteurs de la classe des 8900daN.
Le B737-300 reprenait 70% des éléments du B737-200 et utilisait la même voilure mais améliorée, notamment au niveau des saumons. Une des principales caractéristiques de l’avion résidait dans son fuselage rallongé de 2,64m.Le B737-300 et le CFM56-3 prirent tous deux leur premier envol le 24 février 1984.

Autour de l’Addon

Une fois l’avion téléchargé, vous vous apercevrez que l’installation est très rapide et très facile, de même pour les livrées. Pour chaque mise à jour de l’addon, vous devrez absolument réinstaller vos livrées.

La documentation de cet avion est complète ; elle se compose d’une checkliste au format JPEG et un document PDF expliquant quelques systèmes composant le 737: comme le FMS, l’utilisation du pilote automatique ou encore très appréciée par les personnes ne connaissant pas l’avion, une checkliste sous forme de croquis très compréhensible et surtout: en français !

A noter qu’il n’y a pas de logiciel de type LoadManager. Seul un « logiciel » vous permettra de configurer votre addon comme le choix du démarrage : cold and dark, APU en marche, ou moteurs déjà en marche. Vous pourrez également choisir la qualité des gauges et leur fluidité, les réglages de votre Yoke et modules GoFlight ansi que les options sonores.

Premières impressions

Après le choix de l’avion dans le menu Boeing – feelthere et après un court chargement, on tombe nez à nez avec le panel 2D finement réalisé : tout y est et rien est illisible: l’EADI, l’EHSI, les instruments de secours (sauf le standby compas). On remarque juste que l’overhead ne dépasse pas dans la partie supérieure de la planche principale. On fait apparaître les autres parties via les icones : l’overhead, le CDU, le pedestal et on réalise la finesse du travail de l’auteur. Tout est net ! Vous avez comme dans de nombreux addons aujourd’hui la possibilité de changer les valeurs via la roulette de la souris. Les amateurs de « home cockpit » pourront avec joie utiliser leurs modules goFlight avec une grande simplicité! L’auteur a pour une fois pensé à intégrer dès le départ ces fonctions (vous devrez quand même le spécifier via le logiciel de configuration).

Au parking à EDDF
A noter que le cockpit est du type « glass cokpit » c’est à dire que les instruments principaux sont sous forme d’écrans EFIS, ce qui est assez fréquent sur les derniers B737-Classiques fabriqués.

Cockpit 2D

Le cockpit 2D est franchement réussi : on remarque vraiment dans cette partie le travail fourni par les dévellopeurs de feelthere. Le cockpit 2D est très intéressant car certes, il est très beau mais il n’est pas gourmand en FPS, ce qui est très appréciable lors d’une approche! Le tout, (planche principale, overhead, pedestal etc….) est à 95% cliquable, fluide et très lisible.

Cockpit virtuel

Le cockpit virtuel est de bonne facture, malgré une baisse moyenne de FPS et quelques zones qui sont floues et approximatives comme la planche de fusibles arrières, le plancher, certaines zones de l’overhead. On peut reprocher que tous les boutons de l’overhead sont plats et donnent une mauvaise impression de perspective ! les auteurs auraient pu modéliser quelques boutons comme les « lights ». Sans doute une politique de réduire le nombre d’images par secondes.

L’ambiance de nuit est bien simulée sauf au moment de l’aube et du coucher du soleil. certains « fonds » des planches sont étrangement éclairés comme le MCP. L’harmonisation des couleurs est alors
brisée. Peut-être que cela sera modifié dans les prochaines mises à jour.

A noter que L’EADI et L’EHSI et le CDU peuvent apparaître en mode « pop-up » afin qu’ils gagnent en image par seconde car,au début, les gauges sont très lentes en cockpit virtuel. Il vous faudra disposer d’une bonne marchine pour les voir tourner à 25 images par seconde.

Une autre chose appréciée dans le cockpit virtuel est la possiblité de pouvoir programmer le FMS sans le faire apparaitre en « pop-up »

Modèle extérieur

Le modèle extérieur est vraiment de qualité et est sûrement un des intérêts majeurs de l’addon… Les animations comme la sortie des volets, la sortie des trains d’atterissage sont bien modélisées et vraiment agréables à regarder. Les zones « salies » (comme l’arrière de la nacelle des réacteurs, le dessous du fuselage etc….) sont très bien modélisées… Et tout comme le cockpit 2D, le modèle extérieur n’est vraiment pas gourmand en FPS. De plus, de très nombreuses livrées sont disponibles comme Air France, Sky Europe, KLM, Virgin express, Europe Airpost, Easy Jet et encore plein d’autres… Par contre, vous ne pourrez télécharger chaqu’une des livrées que trois fois ! Alors prenez garde à bien le sauvegarder sur votre ordinateur !

Le modèle de vol

Le modèle de vol, lors d’un vol « normal » se trouve correct mais lorsqu’on approche le vitesse de décrochage on se rend compte qu’il y a une incohérence de taille: l’avion est encore très maniable ce qui est complètement impossible dans la réalité.

Avioniques

 CDU (FMS) 
c’est un des FMS les plus abouti du marché ! Toutes les pages principales sont simulées : HOLD, LEGS … seules quelques fonctions avancées ne sont pas prises en compte comme par exemple les offets. On peut reprocher à l’heure où nous tapons ces lignes qu’il y a très peu de Sid/Stars disponibles en ce moment ! Mais nous nous doutons bien que dans les mois à venir, cette lacune sera comblée, car l’éditeur propose un utilitaire permettant de créer soi-même ses sid/stars/aip. Et pour s’assurer que l’utilisateur connait le « théorique » sur la matière, avant de lancer l’éditeur, il vous posera quelques questions !
Grâce à la documentation complète, le CDU devient facile à utiliser.

Radar météo 
Le radar météo simulé marche tant bien que mal avec les metars, Il ne faut pas vous attendre à un radar comme celui proposé par Reality XP, la présence de celui-ci n’est déjà pas mal… Peut-être que les mises à jour à venir corrigeront les nombreux bugs présents dans ce petit plus ! Le radar météo peut s’afficher directement sur l’EHSI (3D ou 2D). Il faudra s’attendre à une baisse de FPS lors de son activation.

EADI 
Bien reproduit avec une fluidité correcte, il est assez complet comme sur le modèle original du 737 classique ! Il indique les modes de pilotage VNAV et LNAV sur le directeur de vol. Certaines données sont absentes comme le DES lors de la descente.

EHSI 
Rien à dire à part quelques lenteurs en mode cockpit virtuel, très complet et fluide, différents modes sont simulés (ILS,VOR,MAP,PLAN etc…)

Ambiance sonore

L’ambiance sonore à bord est très fidèle à la réalité: ce sera pour vous un vrai bonheur de devoir démarrer l’APU ou les moteurs…La sortie des trains, des aérofreins provoque une augmentation sonore à cause de l’augmentation de la trainée ; ce sont encore des détails que les auteurs n’ont pas oubliés…

Mises à jour

Déja deux mises à jour (SERVICES PACKS) sont disponibles gratuitement sur le site de l’auteur. Il
faut savoir que le test a été effectué avec les trois mises à jour installées… On peut reprocher un manque d’informations sur la disponibilité de ces mises à jour et un certain « chaos » pour les installer ! Il faut respecter un ordre bien particulier et ne pas se tromber lors du téléchargement ! A noter que vous devrez réinstaller toutes les livrées après avoir effectué une mise à jour !

Références

737 Pilot in Command – 24.95 USD – FS9/FSX

Plus d’informations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom