Boeing 747-400

PMDG

0
74

Présentation

Depuis leur dernier produit à gros succès (Boeing 737NG), le groupe américain Precision Manuals Development Group (PMDG) nous a, avec beaucoup de temps de travail, sorti le plus abouti des add-on pour Flight Simulator 2004.
Il se nomme « PMDG 744 Queen of the Skies », l’add-on que beaucoup de pilotes ont attendu. Après trois années de développement et près de 18 mois de recherches, il est prêt à prendre son envol.

Quelques infos sur la série 400

Le Boeing 747-400 est le dernier né de la famille Boeing, il est aussi le plus grand, le seul capable de joindre de longue distance, et surtout le plus vendu chez Boeing. Il fut lancé par Boeing en octobre 1985. Et le tout premier prototype vola le 29 avril 1988.

Vu de l’extérieur, il ressemble beaucoup au 747-300, mais il est de loin le plus performant. Les différents changements ont inclu deux grands flightdeck pour le personnel de bord, un agrandissement des ailes avec adaptation de Winglets (Le 744 fut le premier avion de ligne à en posséder), nouveaux moteurs, renforcement des ailes et fuselage, nouvel intérieur, nouvelles bases du poids de décollage revues à la baisse, mais pour de plus longues distances.

Mis à part le modèle basique du Boeing 747, bon nombre de modèles variants ont vu le jour également, mais sans winglets, dit  » domestique « . Servant donc à relier deux points sur une courte distance (short haul), comme la compagnie japonaise Japan Airlines pour les trajets nationaux.

Le Boeing B747-400M, lui, est un combiné, dans le sens où il reçoit passagers ainsi que le frêt. Et également le B747-400F qui a le fuselage du B747-200 et les ailes du -400.

Installation

Tout comme très bon produit qui se respecte, il se paie. Tout d’abord, il faut se rendre sur le site de PMDG. Leurs produits sont vendus via un autre site (E.commerce).

Installation simple est rapide
Pour les non adeptes du paiement en ligne, encore une fois, pas de soucis à se faire. Le site est 100 % sécurisé, donc pas de tentatives d’arnaques. Attention, pour procéder à l’achat, la création d’un compte client est nécessaire. Pas de soucis, enregistrez-vous comme pour s’inscrire à un forum.

Une fois que les données de la carte bleue sont envoyées, un message de confirmation apparaît. Allez dans votre boite email et vous avez reçu deux mails de PMDG :

  •   Votre preuve d’achat
  •   le lien de téléchargement.

Notez bien que le lien n’est accessible que pour trois jours (raison de sécurité) avant d’être définitivement désactivé.

Le B747-400 est prêt à être téléchargé, le tout est un fichier .zip de la taille de 58Mo. Dé-zippez le tout dans un fichier temporaire ou sur votre bureau et lancez le .EXE.

Attention, une connexion internet est requise pour valider l’installation de l’avion. Si vous n’avez pas internet chez vous, (oui certains ne l’ont pas) vous ne pourrez pas l’installer.

Une fois le Setup lancé, vous devrez indiquer votre numéro d’achat, votre email et votre mot de passe et terminer par la validation afin de procéder à l’installation. Une fois que tout est installé, vous êtes prêt à vous installer à votre tour…

Premières impressions

Déjà, pour ceux qui l’ont attendu depuis un long moment (comme moi), je peux vous confirmer ce que c’est vraiment que d’avoir le cœur qui bat. Le détail de suite est frappant. Les cockpits que ce soient 2D ou 3D sont bien plus qu’époustouflants. La qualité des écrans EICAS est d’une netteté vraiment impeccable.

le Boeing 747-400 Queen of the Skies
Passons maintenant en intérieur cabine, et première classe s’il vous plait !! Qualité irréprochable, le détail de chaque partie est terrible. Sièges, hublots, et même le vitrage de la carlingue.
Bon bien sûr dans tout ça, une seule chose aussi peut faire mal, les FPS. Qui dit gros add-on dit (souvent) perte de FPS, qu’elle soit minime ou encore énorme, voire pas du tout.

Pour les petites configurations, il va être difficile de le faire tourner, il demande un gros système, normal vu la haute technologie aujourd’hui des add-ons. Si vous avez une petite configuration, vous pourrez tant bien que mal le faire tourner mais en réduisant pas mal sur les options d’affichage de Flight Simulator, normal…

Pour les grosses configurations, bon, rien à dire, offrez-vous le maximum pour en tirer le meilleur profit de cette sacrée « Reine des cieux ».

Concernant les boutons et switches des panels, bon, il fallait s’en douter, magnifique. Mais le meilleur reste en cockpit 3D, chaque switch est en 3D. Même les gros  » poils  » des sièges pilotes, jumpseat etc. … sont plus vrais que nature. Pour en rajouter une petite couche, on peut aussi régler la position des sièges du cockpit. Si vous êtes mal assis ou si vous vous sentez à l’étroit, tirez la manette et positionnez votre repose-tête correctement : Les longs courriers sont souvent longs…

Le modèle extérieur

Lors de l’installation, une seule livrée est fournie, la fabuleuse livrée « PMDG House », oui vous allez me dire, il y a mieux. Quoi de mieux à faire que de courir cliquer sur le site de PMDG dans la section « download » et aller prendre plus de 30 livrées différentes. (voir à droite)

Une incroyable précision !
Le travail sur les livrées téléchargées est d’un travail remarquable, plein de détails plus somptueux les uns que les autres. Certains auront leurs préférences sur les livrées, comme d’autres aimeront moins certaines.

Intéressons nous aux parties amovibles de ce 744. Les volets eux sont excellents, de plus ils se déploient à la vitesse réelle. Dans la plupart des add-ons les volets sont dépliés en moins de trois secondes, là pour les déployer sur vingt degrés, soyez patient, une quinzaine de secondes sont nécessaires. PMDG a misé à fond sur le réalisme.

La porte de l’APU elle aussi est représentée, tout comme le Level-D 763, c’est sur la queue de l’appareil qu’elle se trouve et tout aussi bruyante. Malgré tout ce réalisme déjà présent, dommage que nous n’ayons pas les effets de chaleur déjà fournis avec l’appareil.

Le cockpit 2D

Une très bonne partie du travail a été faite dessus. Les boutons, switches et leviers sont très bien réalisés. La très bonne chose à voir c’est la lisibilité de chaque écran EICAS, de plus la possibilité de zoomer, ce qui rend encore la chose plus aisée.

Faisons le compte des panels disponibles : 

  •   Flight Captain Panel
  •   First Officer Panel
  •   Overhead Panel
  •   Pedestal Panel
  •   FMC
  •   Throttle
  •   EICAS
  •   Misc *

Un petit plus question boutons, comme les « alternate flap lever » ou encore le « landing gear lever »

Le tout est d’un détail proche du vrai, du moins la simulation est vraiment au poil sur ce 747. Pour mon goût je trouve que les manettes des gaz auraient pu être mieux faites sur le cockpit 2D, elle me semble vraiment bien trop plates.

Pour la fluidité du cockpit, encore tout dépend de votre machine, soit rapide, soit relativement faible. Le nombre de FPS peut varier entre 5 et 15 pour les machines dites  » normales  » et plus de 35 pour les performantes.

Le overhead 100% cliquable
Comptez également une perte de 3, voir 5 FPS si vous téléchargez la météo réelle ou si vous vous connectez sur un réseau.

Le cockpit 3D

Attachez votre ceinture, plus jamais vous ne décollerez avec un cockpit 3D d’une telle beauté. Ca commence de suite avec le niveau de détails plus haut que jamais.
Comme mentionné plus haut, on a l’impression que les sièges sont plus vrais que nature. Tout est entièrement cliquable à l’intérieur.

Tout ce qui touche les sons, lumières et autres effets sont reproduits à la perfection, les boutons, leviers et switches sont reproduits de façon à ce que le pilote puisse s’y retrouver sans problème.
Vous aurez absolument tout sous contrôle, réglage des sièges, pare-soleil, repose-tête et plein encore… Bon d’accord certains d’entre eux pourront se classer dans le genre inutile, mais là n’est pas la raison. Il faut se dire une chose, au moins on peut les bouger et interagir avec le cockpit sans limites.

Un cockpit virtuel d’un niveau de réalisme incroyable !
Comme d’habitude, le problème reste les FPS, il consomme terriblement. Mais PMDG a bien assuré sa mise, grâce à un petit module placé dans les entrailles de Flight Simulator, la barre des taches de FS (touche ALT pour ceux qui volent en plein écran) vous permettra de voler sans le cockpit 3D (le gain de FPS est considérable une fois désactivé). Si vous pouvez vous le permettre, ne le retirez pas.

Voler à bord de ce 747, et surtout ce cockpit 3D est un pur moment de plaisir. Egalement la balade en cabine est disponible (seulement l’Upper Deck), même toucher les canettes de soda de la grande marque PMDG. Vous pourrez même verrouiller la porte de votre cockpit (pour éviter les visites indésirables).

Petite chose à rajouter, certaines parties en cockpit 2D ne sont pas actives, comme le FMC central (situées sur le Pedestal panel) qui lui est représenté seulement en Bitmap. Mais en cockpit 3D, il est totalement fonctionnel, ce qui fait qu’on en a trois au lieu de deux.

Systèmes de bord

Vu la complexité et le haut niveau de réalisme de ce PMDG 747-400, il va de soit que tout doit bien être pris en compte correctement. Question si les instruments sont bien simulés ? Oui tout est extrêmement bien simulé. Mais il y a un mais oui…

Il arrive souvent que l’on se retrouve avec des bugs super pénibles comme le bouton du PA, VNnav, qui dès la sortie de l’appareil, arrivait qu’il ne fonctionnait pas, mais alors pas du tout. On faisait toutes les phases de préparation de l’avion, et une fois décollé, impossible de l’enclencher, ou alors une fois enclenché, il se déconnectait de suite. Voilà un souci qui ne vous permettra pas de suivre votre route.

Lower Eicas
Quelques autres instruments aussi à bord de ce 744 sont présents, mais malheureusement ne sont pas actifs dans la simulation, comme le radar météo, dommage ceci aurait rajouté un plus, énorme dans la simulation.

Un patch est sorti qui règle le problème, et également la perte de FPS, pour certains ça marche, d’autres non. Pour ma part je n’ai plus aucun problème.
D’autres bugs ont fait leur apparition aussi, comme le fuel mal calculé par le FMC, le température du fuel jamais inférieure à + 6°C. Grâce au patch 90% de ces problèmes ont disparu, donc plus trop de soucis.

L’appareil est vendu avec un manuel de plus de 350 pages, de la lecture en perspective pour les futurs acheteurs. Ce manuel relate absolument tous les systèmes que l’appareil comporte, notez donc, vu que c’est presque un vrai 747 dans votre simulateur, il y a donc de quoi savoir.

Mis à part ce manuel, le pack complet de check-list est automatiquement installé (Normal Procedure checks, anormal procedure checks etc.)
Rien n’a été oublié, vous pourrez donc vous en sortir sans problème. Quelques séances d’entraînement à bord, et vous en serez maître. ¨Prenez simplement le temps de tout lire, et de comprendre chaque système.

Le modèle de vol

N’ayant aucune expérience sur Boeing 747-400, je ne peux pas confirmer à 100% si le modèle de vol est identique à la réalité. Mais vu la durée du travail effectué pour la réalisation d’un tel add-on, je pense et crois en PMDG que le modèle est bien représenté.

Tout ce qui concerne les vitesses, altitudes et autres performances de l’avion, je les ai vérifiées avec Airliners.net (Historique du 747), elles sont donc bien certifiées.
Donc de ce côté là, je ne pense pas qu’il y ai trop de soucis à se faire, non.

Les sons

Ahhh !! Un vrai bonheur pour les oreilles. Dès la mise en marche de l’électricité ou encore de l’air, tout circule bien partout dans le cockpit, c’est génial. Les sons ont été enregistrés à la base de vrais, donc c’est plus qu’excellent de se plonger dans une telle immersion dans le monde de la simulation.

PMDG a mis en place dans leur manuel le meilleur moyen d’ajuster les sons dans les paramétrages de votre Flight Simulator. Une fois tout paramétré, ça envoie dans les oreilles !

Rien que de vous parler de l’allumage des moteurs, ou encore au décollage, l’envie de faire un vol pour une lointaine destination ne se fait pas attendre.

Bref, pour le prix que l’on vient de payer, on ne peut être déçu de rien, mais alors de rien, vraiment…

Références

Boeing 747-400 Queen of the Sky – 54 USD – FS9/FSX

Plus d’informations

NOS NOTES ...
Note globale
Article précédentAirbus Series Volume 1
Article suivantLe sud de la France, vu par France VFR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire !
Entrez votre nom